Mandature communale 2012-2018 ( 1ère partie du 01-2013 au 08-2013 )

Voici les grands moments de la mandature communale 2012-2018 à Waterloo.

En bref les décisions importantes lors du dernier Conseil communal de la mandature 2006-2012 (source waterloo-info)

29-11-2012

Nouveaux châssis et vitrages dans les écoles communales de Mont-Saint Jean et Chenois ;>La chaudière de la Sonatine a rendu l’âme ;

>Finances communales : le Fédéral demande de revoir à la baisse les prévisions de recettes de l’IPP, soit environ, pour Waterloo 765.000 euros et ainsi pour la commune ce sera un boni de 348.000 euros au lieu de 570.000 euros ;

>Pour les centimes additionnels à l’IPP (impôt peronnes physiques)  et au PI  (précompte immobilier) ils restent inchangés , soit respectivement 5,7% et 1.700.

03-12-2012

Le 3 décembre 2012 a lieu l’installation du nouveau Conseil communal de Waterloo. Un candidat élu sur la liste MVW renoncera a son mandat et sera remplacé par Mr Etienne FABRI d’ENNEILLES ainsi que sur la liste MR un candidat sera remplacé par Michel WANGEN de FROIDCOURT.

Lors de cette prochaine séance sera adopté un pacte de majorité ainsi que la désignation des membres du Conseil de l’Action sociale.

Selon le code de la démocratie locale pourraient avoir lieu des déclaration individuelles d’apparentement ou de regroupement en langage concrèt par exemple un élu d’une liste se déclarant indépendant ou autre.

Le nouveau conseil de Waterloo  a été installé le 3 décembre 2012.

Les membres du Conseil communal sont :

Kubla Serge (MR) – Bourgmestre
Avenue du Manoir, 103 – serge.kubla@waterloo.be
www.sergekubla.be

Florence Reuter – 1ère échevine
Rue du Roussart, 140 – florence.reuter@publilink.be

Vander Cruysen Yves (MR) – Echevin
Avenue du Château Jaco, 10- yves.vandercruysen@publilink.be

Ferier – Jans Dominique (MR) – Echevine
Avenue des Tritons, 23 – dominiqueferier@waterloo.eu

Tumelaire Cédric (MR) – Echevin
Rue de l’Ontario, 13- cedric.tumelaire@waterloo.eu
www.tumelaire.be

Bettendorf Michel (MR) – Echevin
Avenue Croix de Bourgogne, 38 – michel.bettendorf@publilink.be

Verdin Etienne (MR) -Président du CPAS
Av. des Coquelicots 5 – etienne.verdin@publilink.be
www.etienneverdin.be

Hancq Gérard (MR) – Conseiller
Rue Champ Rodange, 88 – gerard.hancq@publilink.be

Wingelinckx Francis (MR) – Conseiller
Avenue Clairpré 15, apt 28 – wing.fr@skynet.be

Schlösser Alain (MR) – Conseiller
Chemin de Catomoreau, 6 – alain.schlosser@publilink.be
www.schlosser-alain.be

Jamar Lise (Ecolo) – Conseillère
Rue Saint-Germain, 77 – lisejamar@gmail.com

Delange-Raeymaekers Bernadette (MR) – Conseillère
Avenue Roi Soleil, 33 – bdelange@skynet.be

Verboomen Jean-Louis (Ecolo) – Conseiller
Avenue Beau Vallon, 38 – jl.verboomen@skynet.be

Bertrand – Van Dongen- Vogels Claire (MR) – Conseillère
Rue Sainte-Anne, 62

Leman – Brabant Célinie (MR) – Conseillère
Clos de Rambouillet, 13 – celinie.leman@waterloo.eu

Benzennou-Soudry Penina (MR) – Conseillère

Grillmaier Brian (MR)- Conseiller

Couturiaux Sophie (MR) – Conseillère

Szuma Raphaël (MR)- Conseiller

Thonon Nathalie (MR) – Conseillère

Conrath Daniel (PS) – Conseiller

Jacqueline Renard (MR)- Conseillère

Vanrysselberghe Marc (MR) – Conseiller

Touimi Benjelloun Jad (MR) – Conseiller

Michel Wangen de Froidcourt (MR) – Conseiller

Colla – Vander Borght Bénédicte (Ecolo) – Conseillère

Catala Bernard (MVW)- Conseiller

Fabri d’Enneilles Etienne (MVW) – Conseiller
Avenue du Château Jaco 3, boîte 18

06-12-2012

Premier Conseil communal Waterloo 2012-2018

>La nouvelle opposition l’a demandé :  » Elire un président d’assemblée parmi les conseillers communaux des groupes politiques démocratiques. » Réponse du nouveau bourgmestre :  » Je ne suis pas opposé à cette nouvelle fonction mais personne n’a manifesté un intérêt pour celle-ci. Donc je reste. »

les deux échevins MR Alain Schlösser et Gérard Hancq quittent donc le collège pour désormais siéger comme conseillers communaux. Mais le premier reste président de Waterloo Sports et le second conservera la vice-présidence de l’IBW et peut-être au conseil d’administration de l’IECBW.  Et ils restent disponibles si l’un des échevins quitte le collège.

le conseil communal de Waterloo mandature 2012-2018 

MR – 23 sièges  Ecolo- 3 sièges   MVW – 2 sièges   P.S. – 1 siège   F.D.F – 0 siège

08-12-2012

La nouvelle 1ère Echevine de Waterloo Florence Reuter, qui aura en charge  l’enseignement, le commerce, les classes moyennes,  l’emploi et les relations internationales à des projets plein la poche dont : unifier les différentes associations de commerçants , associer aux animations Joli-Bois et les Jardins de Dianes, soutenir les indépendants ,  impulser de nouvelles dynamiques et de nouvelles animations comme par exemple la création d’un défilé de Saint-Nicolas et à la mise en valeur des enseignes locales ( traiteurs et  restaurants)  et la création d’un Marché Gourmand.

Côté animations le  patinoire synthétique pourrait aussi être déplacée et ne pas favoriser uniquement le centre.

En ce qui concerne l’enseignement en priorité l’Ecole de Mont-Saint-Jean et aussi développer des collaborations entre l’académie et les écoles et pour l’emploi favoriser des rencontres entre les jeunes et les entreprises. 

19-12-2012

Les élections communales 2012 c’est terminé. Le nouveau conseil communal est installé. Lors du prochains conseil communal de Waterloo le 20 décembre 2012 les échevins et conseillers communaux seront fixés sur les mandats qui leur seront attribués.

Il y a des mandats rémunérés et d’autres pas rémunérés. Ces derniers sont aussi en dehors du périmètre communal comme par exemple : Adminstrateur de  Société des habitations sociales du Roman Païs, Administrateur ou Président de Vivaqua,  Commission communale de l’énergie et du développement durable, Commission communale de mobilité…

Et puis il y a un kirielles des fonctions non rémunérées mais qui constituent l’assise de leur présence. En vrac   Agence locale pour l’Emploi, Infor-Jeunes asbl, Fabrique d’Eglise, Formations et Accompagnement pour la Recherche d’Emplois FARE asbl, Amis du Musée Wellington (les), Maison du tourisme de Waterloo asbl, Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant Wallon, Bataille de Waterloo 1815 asbl, …

En bref ceux qui sont élus auront selon l’importance de leur représentation, ou pour services rendus (ancien échevin…) un mandat rémunéré ou non.

18-01-2013

Pour le nouvel échevin des finances communales de Waterloo, Etienne Verdin, il faut absolument serrer la vis des dépenses. 

« Nous ferons tout pour ne pas aller chercher davantage dans la poche des citoyens. Nous préférons serrer la vis de certaines dépenses. Avec quatre millions d’investissements par an nous investirons davantage dans nos infrastructures que dans l’animation. »  

Le conseil de l’action sociale 2012-2018 – Waterloo : 9 MR , 1 ECOLO, 1 MVW.

05-02-2013

Le programme de politique générale de la majorité MR pour la législature 2013-2018 a été présenté par le bourgmestre de Waterloo Serge Kubla lors du conseil communal  de ce 4 février 2013.

« Nous veillerons à écouter les trois partis de l’opposition. Ces groupes seront mieux représentés dans les commissions et disposeront de plus de place dans le journal communal. Mais le MR entend légitimement mettre son programme en œuvre «sans être contesté sur chaque virgule.» a-t-il déclaré.

14-02-2013

Waterloo.Info 1246 du 14 février 2012 vient de sortir. La nouvelle majorité y publie son « Programme de politique générale » qui conformément à la Loi a été prononcé par le bourgmestre au cours de la séance du conseil communal du 4 février 2013.

en lecture rapide :

« Les électeurs ont renforcé la majorité mais nous n’entendons pas ignorer les 30% d’habitants qui ont pas choisi de ne pas nous soutenir. Nous veillerons à écouter les remarques des trois partis d’opposition. (…) ils seront mieux représentés dans les cinq comissions communales (…)et permettre une plus grande présence des conseillers de la minorité dans Waterloo.info.  

Nous devons choisir des priorités et rester dans des enveloppes supportables. (…) quatre millions d’investissements par an est suffisant (…) guère d’embauche supplémentaire en  personnel (…) sur le plan de l’animation et de la culture (…) nous n’allons pas accroître cette dynamique.

(…) chaque année restructurer un rue en mauvais état (…) construire les nouveau bâtiments de l’école de Mont-St-Jean (…) une nouvelle halte d’acceuil petite enfance  chemin des Postes (…)  terrain synthétique de rugby (…) restructuration bulle du Chenois (…) implantation de logements publics (…) mise en souterrain des bulles à verres (…) aménagement quartier de la gare (…) projet « Coeur de Ville » (…) maintient des quatres zones d’aménagement différé (…) protéger la zone du Champ de Bataille et la triage Sainte Gertrude (…) maintenir le niveau via le CPAS pour notre tâche sociale. »

22-02-2013

La rénovation de la rue Saint Germain à Waterloo est à l’ordre du jour. Une réunion s’est tenue avec l’actuel bourgmestre, aussi responsable des travaux publics dans cette nouvelle législature,  ainsi que l’échevin de l’urbanisme ce 20 février 2013 sur l’aménagement de la rue St Germain avec la police et  l’auteur de projet. 

Les riverains se plaignent de l’incessant trafic qui dévalue leur quartier.   Certains préconisent un mise à sens unique dans le sens lieu dit « La Rose » carrefour Emile Dury et rue Saint Germain. Cette mesure radicale qui favorisera le transit via la chaussée Bara et ou la chaussée d’Alsemberg décongestionnera ce quartier du Chenois.

27-05-2013

Waterloo-Conseil communal du 27 mai 2013.

Lors de ce Conseil communal l’assemblée s’est prononcée sur un deuxième avenant relatifs aux travaux d’amélioration d’une partie de la rue de l’Infante ainsi que d’une portion de l’avenue du Champ de Mai.

Le coût du chantier a été revu à la hausse d’environ 30%. Il en coûtera finalement environ 1 million d’euros. La rue de l’Infante et la portion de l’ancien chemin vicinal avenue du Champ de Mai sont d’anciennes voieries lesquelles concernent >environ 450 habitants. Ce chantier a occupé pendant plus d’une année des centaines de travailleurs qui ont oeuvrés pour de nouveaux trottoirs, l’asphaltage, des travaux de régie, la mise sous terre de câbles aériens… Le précédent asphaltage de la rue de l’Infante date des années 1960. Tout a été mis aux normes de l’UE : largeur des trottoirs, zones de ralentissement, éclairage public, protection incendie, égouttage…. 

L’opposition ECOLO, PS se sont abstenus….. On évaluera lors d’une prochaine éventuelle piste cyclable.

  • L’assemblée s’est prononcée sur un deuxième avenant relatif aux travaux d’amélioration d’une partie de la rue de l’Infante, ainsi que d’une portion de l’avenue du Champ de Mai, dont l’égouttage a également été réalisé.

“Le coût de chantier avait déjà été revu à la hausse d’environ 10 % en 2012 et nous devons à présent faire face à une augmentation supplémentaire de 20 %, a relevé Écolo. Comment justifier un tel dépassement du budget prévisionnel ?”

“Ce type de budget est très difficile à estimer, a répondu le bourgmestre (MR). Il y a eu des imprévus, des montants indexés… Le service des Travaux a suivi cela sur le terrain et a pu juger de l’intérêt de ces modifications. Cela dit, pour éviter ce genre de remarques faciles, je demanderai à l’avenir de surestimer le coût des travaux et vous nous féliciterez ensuite d’avoir réalisé des économies par rapport aux prévisions initiales.”

“Ce n’est pas le principe de l’avenant qui est contestable, a surenchéri le conseiller PS, mais plutôt les motifs avancés dans le cas présent. Des problèmes de câblage ou d’égouttage peuvent être évités en se référant aux plans.”

“Il faut tout de même savoir que pour les anciennes rues, les plans ne sont jamais corrects et les mauvaises surprises sont donc fréquentes”, est intervenu un conseiller communal MR, encore échevin des Travaux lorsque le chantier a commencé.

“Le montant total est énorme : il s’agit tout de même d’un chantier qui nous aura coûté plus d’un million d’euros !”, a souligné le groupe MVW.

“N’oublions pas tout ce qui a été réalisé, a rétorqué le bourgmestre. De plus, des subsides importants nous ont été attribués par la Région et la SPGE, à hauteur de 60 % des coûts. Nous parlons ici de l’amélioration de deux voiries, avec de nouveaux trottoirs, de l’asphaltage, des travaux de régie souvent compliqués et la mise en souterrain très coûteuse des câbles aériens ! Tout cela a aussi nécessité de dessiner des plans. Si vous pouvez faire tout cela à moindre coût, dites-nous comment. C’est facile de critiquer après. Je suis persuadé que si nous avions pu vous donner le budget exact avant le début des travaux, vous auriez de toute façon approuvé le projet !”

L’avenant a été voté par la majorité MR, ainsi que par les deux membres MVW. Les trois conseillers Écolo et l’élu PS se sont abstenus.

 

08-07-2013

La place du Pachy le coeur ancien de la cité est devenue un parking boueux et inconfortable devant une superbe Maison Communale. Le stade sportif avec piste d’athlétisme date des années 1970. Lorsque la nouvelle Maison Communale a été inaugurée début 1995 (138 millions de FB)le cabinet du bourgmestre  devait avoir « une vue imprenable sur le terrain de foot » ! (sic la presse de l’époque).

Un subside de 585.000 euros a été octroyé à la  commune pour l’aménagement >> d’un terrain synthétique en faveur du club de rugby communal. Les travaux sont en cours. 

Devant cette logique imparable les festivités se tiendront au>>> Parc Jules Descampe, le feu d’artifice sera tiré du parking du Delhaize situé boulevard Henri Rolin et écologie sur le gâteau :  » Nous avons commandé quelque 37.200 verres et les visiteurs pourront les recevoir moyennant une caution d’un euro  ».

L’information a de quoi surprendre. En effet la Commune de Waterloo soucieuse d’organiser des Festivités du 21 juillet 2013 de « façon durable » publie cette déclaration :

 » Nous avons commandé quelque 37.200 verres et les visiteurs pourront les recevoir moyennant une caution d’un euro  ».(une info La Capitale.be)

Le conseiller communal Waterlootois Brian Grillmaier  explique : »

Les verres (en plastique) sont déposés par la société dans les différents stands des festivités. 
Ils seront répartis parmi les 13 stands des associations présentes à l’événement. (gobelets à soft et pils, gobelets à bières spéciales, verres à vin et coupes… le tout en plastique solide)

Pour chaque boisson payée, vous avez une caution d’un euro à donner au tenancier du stand (les gobelets coûtent 0,70 euros/

Quand l’utilisateur a fini son verre, il le ramène dans un stand et soit il demande une autre boisson, il ne devra donc pas payer de caution supplémentaire, soit il rend le gobelet et demande alors d’être remboursé sa caution d’un euro.

Le système se fait pratiquement dans toutes les manifestations de nos jours (fêtes de Wallonie, fête de la bière, francolfolies de spa, marchés de noël, … ) 
Le système a l’air compliqué quand on l’explique mais se fait naturellement. 
Ceci est un test, si ça ne fonctionne pas comme on le veut, nous modifierons cela pour l’année prochaine.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’informations supplémentaires.

11-07-2013

Les Waterlootois viennent de recevoir une invitation à payer une taxe sur la collecte des déchets ménagers et assimilés. Ils ont deux mois pour s’exécuter.

Le montant varie entre 15 euros ( ménage d’une personne au 1er janvier 2013) et 60 euros (ménage de trois personnes et plus) une taxe de 105 euros en plus pour toutes personne physique ou morale excerçant une activité lucrative. Pour les secondes résidences la taxe est de 40 euros.

 

A cette redevance il faut ajouter le prix d’un euro pour le sac autorisé. La contribution minimum s’élève donc à environ 63 euros par an.

En 2012 les ordures ménagères moyenne pour le commune de Waterloo s’élevait à 163,78 kg/habitation.

Les coûts communaux ( collecte, gestion, collectes sélectives, parc à contenneur) s’élevait à 46,18 euros/habitation.

Les taxes  Région Wallonne 9,13 euros la tonne, Province 1,74 euros la tonne et la Commune 3 euros la tonne.

Donc 13,87 euros de taxes pour 46,18 euros de coûts c-à-d 30%.    

05-08-2013

Bella Vita  a cédé un terrain d’un peu plus de 6 ares à la Commune afin que quatre logements y soient construits. Aujourd’hui  le fonctionnaire-délégué de la Région Wallonne s’y oppose.

st-il nécessaire de signaler qu’une  convention signée en novembre 2011 entre le promoteur et les riverains (A.I.Q.W) a » mis fin à son recours au Conseil d’État en échange de la garantie d’instaurer une véritable participation du secteur public dans le projet ainsi que la modification de nombreux aménagements qui amélioreront les performances énergétiques du site, sa qualité environnementale et son intégration dans le quartier. » qui concernait les différends liés à la mobilité, l’environnement, les économies d’énergie, la gestion du site dont trois élus communaux feront partie du conseil d’administration de l’ASBL Bella Vita et aussi une zone de 6,16 ares  cédée à la commune pour y ériger des logements publics.

L’actuel conseiller communal Bernard Catala  a a été le principal artisan de cet accord.  Le promoteur et l’association interquartiers de Waterloo ont en effet trouvé un terrain d’entente. 

Mais lisez aussi ceci sur le site du  qui date du 04 septembre 2012 (période préelectorale) :

 « Il semble même possible, selon plusieurs fuites venant du MR local, que la commune n’utilise pas le terrain gratuitement  cédé par le promoteur grâce à l’action de l’AIQW et destiné à l’édification de 3 ou 4 logements moyens ou d’infrastructures publiques. Le désenclavement du site par un sentier payé par le promoteur, ne serait lui non plus d’actualité! Le Bourgmestre ferait ainsi un cadeau de plusieurs centaines de milliers d’euros au promoteur Bella Vita ! En ce qui concerne la non construction de quelques logements publics, il s’est retranché en plein conseil communal derrière parait il, un désaccord du fonctionnaire délégué provincial à Wavre !  »

 

Dans « Présentation du Projet Bella Vita sur le site de la Ferme-Ecole de Waterloo »(Bella Vita SA 2009) il est indiqué ( page 131)

A. Note architecturale relative aux nouvelles constructions.

« Les logements, appartements et maisons, sont de petite taille afin de les rendre financièrement accessibles. (…) les maisons concues sur des trames de 5,1 et 6,00 m offrent en majorité des surfaces amènagées de 106 et 130m2.  »

…. ce qui donnerait raison au fonctionnaire délégué.

 

à   suivre >>>>   ICI

 

Publicités