Mandature communale 2012-2018 ( 5e partie du 03-2015 au 12-2017 )

Mars 2015

Waterloo>Inauguration de nouveaux logements sociaux.

Ce lundi 2 mars 2015, le Collège communal de Waterloo et la société des habitations sociales du Roman Païs ont inauguré sept nouveaux logements sociaux situés chemin du Bon Dieu de Gibloux. Une belle réalisation au terme d’un chantier de près de 7 ans.

 

LOGEMENTS SOCIAUX 3.jpg

07 mars 2015 à Waterloo

La bourgmestre de Waterloo ,Florence Reuter, fond en larmes !

Florence Reuter 6.jpg

Après sa prestation de serment, Florence Reuter fond en larmes !

 

 

Ici Waterloo, la bourgmestre parle aux Waterlootois, ici Waterloo la….

florence_reuter_serment_1.jpg

Chers habitants de Waterloo,

Waterloo vit des moments particuliers.

Je m’adresse à vous en tant que nouvelle bourgmestre, bien consciente du défi qui m’attend. Dans ces conditions difficiles, j’ai pris mes responsabilités et je me suis mise en congé de mon mandat parlementaire. Il était évident pour moi de m’impliquer pleinement dans ma commune et d’honorer la confiance qui m’avait été accordée lors des dernières élections. J’assumerai donc à l’avenir exclusivement la fonction de bourgmestre de Waterloo, vous pouvez compter sur ma totale disponibilité.

 

D’ores et déjà, je vous remercie pour le soutien que vous m’avez apporté ces derniers jours.

Succéder à Serge Kubla n’est pas chose facile. Il a brillamment dirigé Waterloo pendant 32 ans et en a fait cette belle commune que nous aimons tous.

Mais c’est avec sa confiance que je prends le relais et j’entends mener à bien les nombreux projets qui ont été entamés. J’ai à cœur de travailler en équipe avec tous les échevins et les conseillers communaux et bien sûr en concertation avec les habitants. Nous aurons l’occasion de réaliser ensemble un cœur de ville, une place communale qui fait défaut aujourd’hui et que je souhaite dynamique et conviviale. L’école primaire en immersion de Mont-Saint-Jean sera rénovée et agrandie. J’attacherai une attention particulière à l’embellissement du quartier de la gare en lien étroit avec l’arrivée future du RER. Quant au projet que l’on appelle déjà le campus d’Argenteuil, il aura pour but de rendre harmonieux l’ensemble des infrastructures scolaires, culturelles et sportives autour du Berlaymont.

Malgré la tempête que nous avons connue, notre belle commune n’a pas été ébranlée et l’administration a fonctionné normalement grâce à la bonne volonté et au professionnalisme de l’ensemble du personnel. Je l’en remercie vivement.

Nous devons maintenant regarder l’avenir, Waterloo sera sous les feux de la rampe lors du bicentenaire de la bataille. Cet événement de portée internationale sera grandiose et sera l’occasion de mettre une nouvelle fois en valeur notre belle commune.

Par la mission qui m’est confiée, je m’engage à servir l’intérêt de l’ensemble des Waterlootois. Je serai à l’écoute de chacun et travaillerai chaque jour à votre qualité de vie.

Merci de votre confiance.

A Waterloo l’opposition s’en va en guerre….

A Waterloo la maigre opposition ECOLO- MVW (cdh) – PS  (6 élus), profitant des circonstances, tente un ultime assaut sur la forteresse MR.

OPPOSITION.jpg

 

The Voice au conseil communal de Waterloo.

Sophie Couturiaux, la chanteuse, la candidate Waterlootoise à The Voice et conseillère communale MR de Waterloo a tenté sa chance lors du dernier conseil communal de Waterloo présidé pour la première fois par la nouvelle bourgmestre de Waterloo Florence Reuter.

En effet Sophie Couturiaux  à oser lever la main pour demander la parole, ce qui était inconcevable de la part d’un conseiller MR lors de l’ère Kubla, afin  que la commune remette en état le matériel utilisé par le personnel communal travaillant dans les deux cimetières de Waterloo.

La question était terre à terre, c’est le cas de le dire et Florence Reuter telle BJ Scott ne s’est pas laissé impressionner.

Le petit truc en plus de Sophie Couturiaux, c’est la musique. « Je chante depuis que j’ai 13 ans ! Maintenant que je suis conseillère communale à Waterloo je vais poser des questions. »   

Pour et contre à Waterloo

« Les conseillers MR de Waterloo peuvent-il poser des questions et formuler des suggestions lors du conseil communal » ?

Yves vdc mage002.png« J’ai le souvenir de belles interventions, par le passé, de Jad Touimi, Bernadette Delange, Francis Wingelinckx, Jacqueline Renard, Raphaël Szuma, Sybille Vercoutere, Penina Soubry, Claire Bertrand, Brian GrillmaierCélinie Leman-Brabant etMarc Vanrysselberghe  » Yves Van de Cruysen échevin MR

 

Daniel Conrath.jpg

« Sans vouloir remettre en cause la parole de Mr Vander Cruysen, je ne me souviens pas d’autant d’interventions de la majorité. Or, je n’ai manqué qu’un seul Conseil communal en 2 ans »  Daniel Conrath  conseiller communal PS.

 

source : interventions sur facebook 

Avril 2015

Waterloo>La bourgmestre a répondu.

Lors du conseil communal de Waterloo du 23 mars 2015, la bourgmestre de Waterloo Florence Reuter a répondu à la demande de l’opposition qui demandait  » de désigner un autre membre que la bourgmestre comme président du Conseil communal. “Ceci permettrait de marquer une séparation entre les pouvoirs législatif et exécutif”, ont argumenté les signataires de cette demande. »

florence-reuter-waterloo.jpg

“Je succède à quelqu’un qui a géré cette Commune pendant 32 ans, a rappelé la bourgmestre. C’est une lourde responsabilité. J’estime que ma première mission est d’assurer la stabilité de Waterloo. Je pense donc que je donnerais un mauvais signal en cédant aujourd’hui la présidence du Conseil. »

Cette proposition a donc été rejetée par la majorité MR, les six élus de la minorité votant pour.

Mai 2015

Piste 01 à Waterloo, ça suffit ! La bourgmestre parle aux Waterlootois

Mettre un terme aux nuisances aériennes

Chers Waterlootois, Comme bon nombre d’entre vous, je subis les nuisances sonores liées au survol intempestif de Waterloo. Chaque jour, je reçois des courriers me faisant part de l’exaspération d’habitants face à ce phénomène. Comme eux, j’estime qu’il est de plus en plus fréquent et intolérable.

Dès mon entrée en fonction comme bourgmestre, la ministre de la Mobilité s’est déplacée à Waterloo afin de venir se rendre compte du vécu des citoyens. Il s’agit d’un premier pas, même si cela ne résout encore rien à la situation.

Lors de cette visite, Jacqueline Galant a confirmé que la piste 01, dont l’utilisation provoque les nuisances à Waterloo, n’était pas préférentielle. Cette approche me paraît essentielle. Elle ouvre de nouvelles perspectives dans ce dossier.

Madame Galant a aussi annoncé la mise en œuvre de la procédure dite CDO. Pour rappel, elle consiste à faire descendre les avions en pente douce plutôt que par palier. Selon la ministre, cela devrait réduire le bruit de deux à trois fois par rapport à la situation actuelle.Malheureusement, cette procédure ne pourra pas être d’application avant début juin. Il fau-dra donc attendre encore un peu avant de pou-voir évaluer les résultats de cette décision.

Certes, le CDO ne va pas résoudre l’entièreté du problème mais le Gouvernement fédéral m’assure qu’il travaille aussi sur des solutions durables.Je n’ai évidemment pas le pouvoir de régler, à moi seule, la situation. Je reste cependant en contact avec le cabinet de la ministre, afin d’améliorer notre qualité de vie. Dans cette optique, plusieurs rencontres sont encore pro-grammées dans les prochaines semaines.La Wallonie ne disposant pas d’un « arrêté bruit », la Commune n’a pas la possibilité d’introduire une action en justice.

C’est d’ailleurs pour cette raison que l’ASBL « Piste 01, ça suffit » a été créée.

Parallèlement à mon investissement personnel, nous soutenons cette association, notamment par le biais de subventions et de concertations régulières.

Je tiens à vous assurer de ma profonde détermination dans ce dossier. J’espère qu’avec tous ses acteurs, nous trouverons des solutions pour revenir à un usage plus mesuré et plus équitable de la piste 01.

 

La bourgmestre, Florence Reuter.

 

source : publié dans Waterloo.info 1346 du 7 mai 2015. 

En passant devant le 115 à Waterloo

 

115 Waterloo.jpg

D’importants travaux début 2016 à Waterloo. Cédric Tumelaire, échevin de la Mobilité à Waterloo explique :

Cédric Tumelaire.jpg« Nous allons réaménager la chaussée de Bruxelles à Waterloo entre le carrefour avenue Reine Astrid et l’avenue Claire. Les places de parking en épi situées le long de la chaussée vont être supprimées et mises parallèlement, ce qui permettra d’élargir le trottoir et d’avoir plus de place pour les piétons et les  cyclistes qui vont reprendre leur place sur la chaussée de Bruxelles.

L’idée est de proposer une bande de circulation réservée aux bus mais que les cyclistes pourront également emprunter. Ensuite, en face du centre commercial 115, le trottoir est assez large pour y incorporer les piétons et les cyclistes.Nous allons aussi supprimer ces grandes lumières qui font croire aux automobilistes qu’ils sont sur une autoroute. L’éclairage va être adapté à une agglomération. L’idée est que les gens se rendent compte qu’ils sont dans une ville et qu’ils doivent adapter leur vitesse en conséquence »

Juillet 2015

 

Les comptes annuels 2014 ont été approuvés en la séance du Conseil communal de Waterloo du  29 juin 2015.

Etienne Verdin 2.jpg

 » Il convient de remarquer la saine gestion financière de la Commune tant en termes de perception des recettes qu’en maîtrise rigoureuse des dépenses.

Cependant, l’incertitude par rapport aux recettes fiscales venant de l’Etat fédéral et celles des dividendes s’accentue.

Les finances communales actuelles nous offrent des marges de manœuvres plus limitées qu’il y a quelques années.  Pour l’extraordinaire, l’étalement des différents projets est confirmé.  Nous recourrons à l’emprunt en dernier recours.  La perspective de subsidiation est limitée et met à mal le montage de dossiers onéreux qui seraient à la charge exclusive des deniers communaux.

Je voudrais ici remercier Monsieur le Directeur financier et son service qui, par une stricte maîtrise des finances communales, permettent à la Commune de Waterloo, d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés. (…) « 

                                                        Etienne Verdin 

                                          Président du CPAS en charge des finances communales.

Lorsque à Waterloo les deniers publics profitent au privé

En octobre 2009 la commune de Waterloo a inauguré un nouveau terrain de football synthétique à Joli-Bois. De tout dernier cri, cette infrastructure est aux normes pour accueillir une rencontre de n’importe quel niveau de compétition. Coût de l’investissement : €800.000 comprenant un subside régional de 70%.

Et Le 27 avril 2015, alors que le RWDM devait finaliser le rachat du matricule de Waterloo, le club brabançon wallon avait fait volte-face, décidant de revendre son club à Jurgen Baatzsch, l’actionnaire majoritaire de l’Union Saint-Gilloise.

Octobre 2015

Suppression de stationnement alternatif à Waterloo

Lors du conseil Communal du 26 octobre 2015 a été votée la suppression du  stationnement alternatif pour l’avenue Beau Séjour, rue Bruyère Saint Jean, drève des Dix Mètres, rue Gouttier, drève de l’Infante,  avenue Emile Theys, avenue Florida, rue Sainte Anne et avenue des Tilleuls. 

ci-dessous : rue Gouttier à Waterloo

 

Gouttier.jpg

Novembre 2015

Le respect de ses engagements à Waterloo … mais….

La majorité MR à Waterloo maintient ses engagements électoraux en ce qui concerne la fiscalité qui touche les revenus et aussi les additionnels à l’impôt foncier.

Une décision courageuse sachant que les mesures fiscales du Gouvernement  Michel ont pour conséquence de diminuer les impôts et donc le rendements de l’IPP qui constitue le poste le plus important dans le budget communal.

Le différentiel  de l’ (IPP) entre 2013 et 2014 était déjà important : – 1.211.576,92 €. Malgré cela la commune de Waterloo a préféré raboter de 5% une certains nombre de dépenses et maintenir sa ligne budgétaire.

En ce qui concerne l’additionnel à l’impôt foncier il est maintenu à 1700.

Ceci signifie que pour un bien au revenu cadastral indexé par exemple  de 2.545, euros le précompte immobilier brut est de 938,47 euro qui se répartissent ainsi : Région 1,25% 31,81 euros Province 1,25% 365,84 euros et Commune de Waterloo 21,25% 540,81.

Alors le Gouvernement Wallon PS-CDH va-t-il préférer maintenir son taux d’imposition et ne pas céder à la tentation d’un péréquation cadastrale en privilégiant la réduction des dépenses inutiles ?

Les Proxibus de Waterloo> TEC et tac….

Lors d’une réunion de concertation avec des habitants de Waterloo, Florence Reuter, la bourgmestre, a déclaré :

 » Les petits bus tombent régulièrement en panne et le TEC nous fournit en remplacement de vieux véhicules, polluants, bruyants et surdimensionnés pour les quartiers résidentiels. Ces Proxibus sont nés de la volonté d’offrir un service gratuit à la population, mais ils ne doivent pas devenir une source de mécontentement. C’est pourquoi la Commune envisage d’acquérir ses propres bus ».

 une information Waterloo info 1371

Proxibus 2.jpg

Décembre 2015

Waterloo>Le budget 2016

Budget 2016 de la commune de Waterloo.

Le budget 2016 de la commune de Waterloo a été présenté et approuvé lors du Conseil communal du 14 décembre 2015.

Recettes :

Le budget proposé est en équilibre avec des recettes évaluées au budget ordinaire à 37.151.000 € et au dépenses 37.134.000 €.

Dépenses :

Le budget ordinaire 2016 concerne les dépenses de fonctionnement.

>le personnel : 13.385.000 €

>Administration : 7.247.000 €

>Transferts vers CPAS, Waterloo Sports, Zone incendie : 12.089.000€ (2,36% en moins par rapport à 2015)

>Charges de la dette : 3.101.000 €

Dépenses extraordinaires :

Les dépenses extraordinaires concernent celles qui seront étalées dans le temps.

> extension et réaménagement de l’école communale de Mont-Saint-Jean : 7 835 000 € (dont 3 135 000 € empruntés)

> égouttage : drève des Chasseurs (143 000 €), rue Sainte-Gertrude (342 000 €), Champ Rodange (32 000 €), rue du Forestier (61 000 €), avenue du Manoir (75 000 €) et avenue des Chasseurs (473 000 €)

> voiries : phase 2 de la chaussée de Bruxelles (105 000 €), aménagement de la rue Noël (686 000 €) et de l’avenue Belle-Vue (170 000 €)

> mise en souterrain des câbles électriques : rue Noël, rue Sainte-Gertrude et avenue Belle-Vue (461 000 €)

> asphaltage de diverses artères : 150 000 €

> réhabilitation des berges du Ry Patiaux : 150 000 €

> chaudière de la maison communale : 135 000 €

> maintenance du bâtiment et des terrains de tennis couverts : 120 000 €

>police : 117 000 €

> passages pour piétons : 76 000 €

>étude de mobilité : 20 000 €

Au total, les dépenses extraordinaires se chiffrent à 12 266 000 €. Elles seront couvertes par des subventions (5 496 000 €), des emprunts (5 314 000 €) et des prélèvements sur le fonds de réserve extraordinaire (1 455 000 €).

Budget 2016 du CPAS

Il s’élève à 14 300 000 € dont :

– 8 000 000 € en frais de personnel

– 3 000 000 € en frais de fonctionnement

– 2 500 000 € en aide sociale directe

– 391 000 € pour la charge de la dette

Budget 2016 de la police

La police locale de Waterloo compte 82 agents opérationnels et 15 agents administratifs. Son budget ordinaire se monte à 7 300 000 euros et son budget extraordinaire à 117 000 €.

Janvier 2016

Bientôt « Place Richelle » à Waterloo ?

 

Depuis le début des années septante, Waterloo s’enorgueillit de posséder deux sites commerciaux (sites de la Drève Richelle et de Mont-St-Jean) situés à proximité des axes de pénétration de la ville. Construits il y a plus de quarante ans, les bâtiments et leurs infrastructures sont devenues vétustes et ne répondent plus aux normes architecturales et énergétiques en vigueur. Résultat : une rénovation en profondeur s’impose.

 

Un Waterlootois dans le cabinet d’un Ministre

Le Waterlootois Etienne Verdin est entré en septembre 2015 dans le cabinet du Ministre de l’Intégration Sociale Willy Borsu.

Mars 2016

La bourgmestre n’a pas sa langue dans la poche.

ors d’une réunion communale d’information à Waterloo l’on constate que la bourgmestre de Waterloo n’a pas sa langue dans sa poche. Waterloo-blog a supprimé les questions pour ne retenir que les réponses et de se poser la question de l’utilité de ces réunions. 

florence_reuter_serment_1.jpg

Nous avons du retard dans l’élagage car un élévateur revient de réparation et l’autre doit être réparé (…) Il s’agit de voiries régionales. On va regarder cela avec la Wallonie.(…) C’est un problème qui relève d’Ores. On va se renseigner. On va travailler pour sécuriser les lieux et diminuer le stationnement sauvage.(…) Partout à Waterloo, nous sommes victimes du trafic de transit. Des bollards ont été placés en test dans la rue Coleau. On va les rendre permanents.(…) Waterloo est victime du succès de ses lieux de divertissement.(…) Il faut prendre des mesures structurelles contre ces (…) il s’agit d’une voirie régionale. Nous allons regarder cela avec le Service public Wallonie.(…) McDonald’s veut justement me rencontrer. Nous en parlerons. (…) La commune réagit très vite sur le plan judiciaire à la présence des gens du voyage.(…) Comme déjà dit, on va sensibiliser et sanctionner les automobilistes coupables de stationnement sauvage.(…) il s’agit d’une voirie régionale. On va voir ce qu’on peut faire.(…) il s’agit d’une voirie régionale. Nous allons regarder cela avec le Service public Wallonie. (…) McDonald’s veut justement me rencontrer. Nous en parlerons. (…) La commune réagit très vite sur le plan judiciaire à la présence des gens du voyage. (…) Comme déjà dit, on va sensibiliser et sanctionner les automobilistes coupables de stationnement sauvage.(…) il s’agit d’une voirie régionale. On va voir ce qu’on peut faire.(…)On va étudier ce point.(…) C’est noté (…) On va élaguer les arbres.(…) Les pistes cyclables seront achevées.(…) Des normes existent il faut les respecter (…)On va voir.

KESKIVAPA à Waterloo ?

Le 02 mars 2016 >Réunion d’information communale à Waterloo.>>>

 Lundi à 18 heures, la salle Jules Bastin de la maison communale était trop petite pour accueillir les presque 300 habitants qui avait décidé de participer à cette deuxième réunion de quartier. Pour répondre aux questions et remarques de l’assistance, plusieurs représentants du Collège et de l’administration communale ainsi que de la police locale étaient attablés sur la scène (…) la suite en cliquant sur la photo.

une information waterloo.blogs.sudinfo

Réunion Commune.JPG

Florence Reuter et Waterloo>Un an déjà.

Florence Reuter a prêté serment le 6 mars 2015 en devenant ainsi la 26e bourgmestre de Waterloo succédant à Serge Kubla. Appartenant à la famille libérale quel est le bilan de cette première année sous son mayorat ?

Florence Reuter 7.jpg

>Avec une majorité de 22 sièges MR sur 29 dont  Ecolo 3 – CdH 2 PS 1 elle a maintenu la cohésion de son groupe politique  en maintenant la ligne politique initiale ;

>La finalisation du bi-centennaire de la Bataille de Waterloo ;

>Le survol aérien de la commune et ses implications ;

>Une récolte pour les réfugiés Syriens ;

>La nouvelle rue Saint Germain et sa première bulle à verres enterrée  ;

>Des chantiers urbanistiques en cours dont le projet Coeur de Ville et l’agrandissement de  l’Ecole de Mont-Saint-Jean 

>Un budget communal en équilibre et le maintien des centimes additionnels ;

>l’organisation des réunions de concertations avec les quartiers ;

>Une nouvelle crèche à Bella Vita ;

CinéWa ;

Trafic intempestif à Waterloo : ça suffit !

TRAFIC intempestif à Waterloo : ça suffit !

Habitants de Waterloo, assistez le 8 mars 2016 à 18h30 à la réunion voulant modifier l’affectation d’une partie du centre de Waterloo.

Cette réunion se tiendra Salle Jules Bastin – Maison communale.

ADEQUA (association de défense du quartier de l’Ange) est favorable à l’aménagement d’une place communale mais pas à n’importe quel prix et pas au détriment des habitants du quartier.

Editeur responsable J.NOEL Avenue Napoléon 13 mai : jnoel.raf @gmail.com

________________________________________________________

Nous souffrons tous du trafic à Waterloo qui devient plus dense d’année en année et le centre (chaussée de Bruxelles, avenue Reine Astrid, avenue de Tervuren, de la Cense et les carrefours associés sont régulièrement paralysés !

Malgré des promesses réitérées, aucune étude de mobilité sérieuse n’a été réalisée depuis

2009. Mais la commune a donné son accord pour la construction de Bella Vita, résidence du Vallon, du building « Houyoux » sans oublier les projets qui se préparent Veldimmo, des magasins Carrefour, etc., … Demain plus de 1000 voitures en plus en centre-ville.

La commune veut maintenant modifier l’affectation d’une partie du centre pour y construire son « cœur de ville ». Le projet présenté parle d’une zone commerciale de 9.000 m2 et d’un parking (en partie payant et donc favorable au parking sauvage des environs) qui devrait accueillir quelques 750 véhicules contre 330 actuellement.

En réunion de travail Tr@me, le promoteur a clairement dit que la mobilité n’était pas son problème mais celui de la commune ! C’est pourquoi il faut réagir maintenant et obliger la commune à réaliser une étude neutre de mobilité et exiger son engagement à améliorer sensiblement la situation actuelle avant de donner le feu vert à ce nouveau projet.

Venez nombreux à la réunion du 8 mars cet envoyez en plus vos commentaires à la commune au service de l’urbanisme.

A Waterloo rien n’est figé !

Le 8 mars 2016 s’est tenue à la Maison communale de Waterloo  la réunion d’information sur le périmètre de remembrement urbain (PRU) du futur cœur de ville de Waterloo

Une centaine d’habitants  de Waterloo s’étaient réunis dans la salle Jules Bastin de la maison communale pour écouter et interroger la bourgmestre Florence Reuter, l’échevin de l’urbanisme et de la mobilité Cédric Tumelaire, Françoise Govaerts et le géographe Jonathan Haynes représentant le bureau Planeco qui a réalisé l’étude d’incidences du PRU.

Après 26 ans il démissionne du conseil Communal de Waterloo.

Etienne Fabri d ‘Enneilles  (1934-  ) conseillé communal  CdH à Waterloo depuis 1989 démissionne de ses fonctions pour raisons de santé. Il laisse la place à Valentine Percy (1992-  ) à 24 ans la remplaçante est bourrée d’ambitions :  »  Car je pense que la politique est le meilleur moyen de faire bouger les choses . Je suis persuadée que vivre mieux, c’est possible. Il ne faut pas avoir peur du changement. »  Elle a choisi le « Côté orange » ! 

Percy.jpg

Place Capouillet à Waterloo>Projet de revitalisation urbaine.

une information de waterloo.blogs.sudinfo.be

Un des points du conseil communal du 21 mars 2016 portait sur la place Capouillet qui devrait subir une opération de revitalisation urbaine..

L’action sociale 2014-2015 à Waterloo

Etienne Verdin 2.jpg

 

Etienne Verdin, Président du CPAS de Waterloo, communique le bilan de l’action sociale à Waterloo 2014-2015.

_________________________________________________________________

>Les finances du CPAS, exercice 2014-2015 , de Waterloo sont en boni ;

>Le CPAS de Waterloo contribue au maintien à domicile des seniors : 800 ménages bénéficient des services d’ aides familiales (20.000 h prestées), aides ménagères, (224 clients) titres services, repas à domicile (36.000 par an), et le service transport (193 personnes en ont bénéficié). Les bénéficiaires contribuent en fonction de leurs revenus.

>Les dépenses sont en hausse pour le secteur du RIS (revenu d’intégration sociale). Le nombre de RIS octroyés est en effet passé de 83 au 31/12/2014 à 115 au 31/12/2015. Ceci peut certainement s’expliquer par l’effet des exclusions ONEM, et plus encore des fins de droit aux allocations d’insertion.

>Les dépenses liées à l’insertion professionnelle sont chiffrées à 602.446,95€, ce qui correspond à une augmentation très importante (+27,10%) par rapport à 2014.

les dépenses liées à l’aide matérielle accordée aux demandeurs d’asile accueillis en ILA (initiative locale d’accueil) ont augmenté de 16,40% entre 2014 et 2015, conséquence de l’ouverture de huit  nouvelles places en aide matérielle en décembre 2015.

Juin 2016

 

La bourgmestre de Waterloo doute-elle ?

 

Profitant de la tribune libre de Waterloo info 1397 adresse un message aux habitants ded Waterloo. Elle écrit :

 

« Comment redessiner le centre de Waterloo sans inconvénient pour les habitants et pour les commerçants ? Si chacun s’accorde sur la nécessité de rénover le centre, sommes-nous certains que le projet présenté reflète l’image que nous voulons donner à Waterloo ? »

 

Coeur de ville 12.JPG

Florence Reuter, bourgmestre de Waterloo et le coeur de ville.

La bourgmestre de Waterloo, Florence Reuter, concernant le projet « Coeur de Ville ».  une information de waterloo.blogs.sudinfo.

 

« Que faire au centre-ville ? Il y a actuellement un projet de place avec des commerces et des appartements. Est-ce que le centre et le cœur de Waterloo est vraiment là, au fond d’un parking ? Il faut se poser les bonnes questions avant de se lancer à tête baissée. Quelque chose de visible et de symbolique oui ! Mais créer 9 000 m2 de commerces à cet endroit ? Il faut en effet veiller aux conséquences pour les riverains directs et pour la mobilité. On doit donner un plus à Waterloo : plutôt que regarder chaque projet individuellement, il est nécessaire d’avoir une vision globale. »

Coeur de ville 6.jpg

 Octobre 2016

La bourgmestre de Waterloo et l' »Ecole du Sacré Coeur ».

Florence Reuter 9.jpgFlorence Reuter, bourgmestre de Waterloo, et le déménagement de  l »Ecole du Sacré Coeur ».

 » Sans aller jusque-là, je constate que la commune est propriétaire de nombreuses parcelles dans le quartier. Je vois des liaisons piétonnes possibles jusqu’à la maison communale, où nous venons de lancer nous-mêmes la rénovation du parking de la police. Mais pour y voir clair, nous avons demandé à la Régie foncière provinciale de réaliser une étude. »    (source Le Soir BW 21/10/2016)

La bourgmestre de Waterloo et « Le Berlaymont « 

Florence Reuter 9.jpgFlorence Reuter, la bourgmestre de Waterloo, et le « Berlaymont »

« Un master plan a été voté au conseil communal pour en faire un pôle scolaire, culturel et sportif. Le problème, c’est le rond-point à l’entrée. A lui seul, il provoque des embouteillages qui remontent jusqu’à Lasne ou La Hulpe. Notre souhait est de voir l’ancien pont réservé aux bus scolaires, avec un dépose minute près de l’école, et de construire un nouveau pont au-dessus du R0, dans le prolongement de l’avenue Reine Astrid, pour rejoindre la drève d’Argenteuil. J’ai déjà pris mon bâton de pèlerin chez le ministre wallon des Travaux, Maxime Prévot (CDH), afin de lui faire prendre conscience de l’enjeu vital pour plusieurs communes. »  (source Le Soir BW 21/10/2015)

waterloo10.jpg

Novembre 2016

Piste 01, ça suffit à Waterloo

 

Waterloo, le 14 novembre 2015 -A 20H00 la salle Jules Bastin était bien remplie  pour la réunion d informations sur le survol aérien de Waterloo. Tous n’étaient pas habitants de Waterloo. La bourgmestre  Florence Reuter préside l’assemblée. 

Piste 01.jpg

Des Waterlootois : «  »La situation est intenable et les avions volent très bas » , « Ça nous rend fou. En été, il y a un avion toutes les deux minutes et on ne s’entend même plus parler. » Je ne suis pas du tout maniaque mais il faut que la piste 01 soit utilisée à bon escient, tout simplement »

 

Le Président de l’ASBL Piste 01, ça suffit : «  »Nous avons toutes les raisons de penser que Belgocontrol fait un blocage manifeste. Ils font tout pour empêcher de trouver une solution car l’utilisation de cette piste offre des avantages aux Flamands. Il ne faut pas s’en cacher : le problème est 100 % communautaire ! »

 

Florence Reuter, la bourgmestre de Waterloo : » »Le but était d’informer les citoyens.  Notre but n’est pas de ne plus avoir d’avions au-dessus de la commune car il y en a toujours eu mais que cela se fasse de manière respectable. J’interpelle régulièrement le ministre. Moi aussi, j’en ai assez d’attendre et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour que cela avance. Il faut continuer à travailler en collaboration »,

 

Piste 01 1.png

Décembre 2016

Florence Reuter, bourgmestre de Waterloo et le « Coeur de ville de Waterloo »

« Concernant le cœur de ville, nous avons décidé de relancer une étude avec la Régie foncière provinciale portant sur l’espace compris entre la maison communale et l’ave-nue Reine Astrid. On veut en effet avoir une vision globale à long terme, à 40-50 ans. Il y a effectivement des négociations pour changer la localisation des Sacrés-Cœurs. Est-ce que le cœur de ville n’est pas à côté de la Chapelle royale ? Fin décembre, il y aura une réunion avec les spécialistes à ce sujet. »

(source : déclaration lors de la réunion du quartier Est de Waterloo du 30 novembre 2016)

Bois des Bruyères: la Commune de Waterloo dément les rumeurs

La Commune de Waterloo a été mise en cause dans le dossier de la réalisation d’un plan communal d’aménagement dit “Gare-Infante”. Elle souhaite aujourd’hui apaiser les esprits et apporter l’éclairage nécessaire à la compréhension d’un dossier complexe.  (source : waterloo.be le 20-12-2016)

bois_des_bruyeres_1(1).jpg

ci-dessous : une information waterloo.be le 20-12-2016

Quel est le but de cet avant-projet ?

L’objectif de la Commune est de préserver le Bois des Bruyères et même d’étendre la portion lui appartenant.

Contrairement à ce qui a été dit sur les réseaux sociaux, cet avant-projet ne prévoit donc nullement de “raser 4 hectares du Bois des Bruyères” !

La situation actuelle

Actuellement, le Bois des Bruyères est délimité par la zone forestière reprise au plan de secteur. Néanmoins, depuis le départ de l’usine Fiat, et au fil du temps, une végétation variée s’est développée de manière sauvage sur le site, mais sur une zone qui se trouve en zone industrielle au plan de secteur. Ce qui veut dire qu’une usine pourrait venir s’implanter sur ce site, à la place de la futaie existante.

Par ailleurs, le zoning artisanal voisin se trouve, lui aussi, en zone industrielle. Des activités indésirables sont donc également susceptibles de s’y développer.

Aujourd’hui, la Commune de Waterloo n’est propriétaire que d’une petite partie du Bois des Bruyères.

Quelles sont les solutions ?

1.     Ne rien faire. C’est prendre le risque de conserver une zone sur laquelle des industries lourdes et polluantes peuvent s’implanter.

2.     Préserver le Bois des Bruyères et le site qui l’entoure, ainsi que le zoning artisanal, en modifiant la destination de la zone au plan de secteur.

Les autorités communales ont opté pour la seconde solution et pour concrétiser cette modification, le Conseil communal a, en 2007, décidé de demander au Gouvernement wallon de pouvoir réaliser un plan communal d’aménagement (PCA) du plateau de la gare. Le gouvernement wallon a accepté par voie d’un Arrêté ministériel du 6 décembre 2010.

Dès lors, à la suite d’un appel d’offres public, un auteur de projet a été désigné. Il s’agit d’un bureau d’études indépendant agréé par la Région wallonne. Il vient de finaliser son avant-projet sur lequel le Conseil communal est amené à se prononcer, ce lundi 19 décembre 2016.

Que prévoit l’avant-projet ?

L’idée est de redessiner la zone de façon cohérente, en tenant compte de la spécificité du site et également des contraintes régionales mentionnées dans l’Arrêté ministériel wallon de 2010 qui reprend la modification des zones au plan de secteur.

Dans cet arrêté, la partie de l’actuelle zone industrielle correspondant à l’ancien site Fiat (et non au Bois des Bruyères) passerait en zone d’habitat.

L’extrémité “est” de l’actuel Bois des Bruyères (60 ares situés en bordure de site), actuellement en zone forestière passerait également en zone d’habitat mais cette suppression est compensée par une zone de parc projetée le long du chemin de fer. Rappelons que tant que cette modification n’est pas réalisée, le reste de la futaie se trouve actuellement en zone industrielle et elle n’est donc pas protégée. Dans le cadre de la modification de cette zone au plan de secteur, la Commune propose, en outre, d’insérer au PCA une zone d’équipement collectif et communautaire pour permettre la construction éventuelle d’une école ou d’un équipement d’intérêt collectif ou communautaire.

Par ailleurs, si un projet immobilier voit le jour sur le site Fiat, la Commune imposera, en charge d’urbanisme, la cession gratuite et totale de la partie du Bois de Bruyères qui ne lui appartient pas aujourd’hui. En fonction des résultats du rapport sur les incidences environnementales, et, plus précisément en fonction de ceux relatifs à l’étude de mobilité, un phasage pourra être imposé. Tout projet éventuel est donc conditionné à une étude de mobilité, voire à l’arrivée du RER.

Enfin, l’avant-projet de PCA impose au propriétaire des terrains d’augmenter la zone verte préservée.

Que va-t-il se passer à présent ?

L’avant-projet adopté va être soumis à une évaluation environnementale. En effet, un rapport sur les incidences environnementales va être réalisé. L’arrêté ministériel impose effectivement une densité de 45 logements à l’hectare, densité que la Commune espère faire baisser.

L’avant-projet de plan communal va également être soumis à la CCATM (Commission Communale d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité), ainsi qu’au CWEDD (Conseil wallon pour l’Environnement et le Développement Durable).

Une enquête publique est également prévue. La procédure ne fait donc que débuter.

Pourquoi la Commune agit-elle maintenant ?

Le nouveau Code du Développement Territorial, le CoDT, va entrer en vigueur dans les prochains mois. Il prévoit la disparition de la procédure actuelle : seul le gouvernement wallon aura alors la possibilité de modifier le plan de secteur. La Commune n’aurait donc plus la main et pourrait se voir imposer des modifications qu’elle ne souhaite pas.

En résumé

1.     L’objectif de cet avant-projet n’est pas de développer de l’habitat au détriment de la biodiversité, mais bien d’empêcher qu’une activité polluante ne vienne dénaturer le site, aujourd’hui en zone industrielle.

2.     En cas de modification du plan de secteur, la zone industrielle du site Fiat passerait en zone d’habitat.

3.     Sur cette éventuelle zone d’habitat, un arrêté ministériel impose une densité de logements que la Commune estime exagérée. Elle espère que l’étude d’incidence environnementale permettra de la revoir à la baisse.

4.     Une petite partie du Bois des Bruyères, futaie aujourd’hui en zone industrielle, pourrait passer en zone d’équipement collectif. Elle permettrait la construction éventuelle d’un établissement scolaire qui déménagerait de son site actuel (il ne s’agirait donc pas d’une école supplémentaire sur le territoire communal).

5.     Si un projet immobilier se développe sur le site Fiat, la Commune imposera en charge d’urbanisme la cession totale et gratuite de la partie du Bois des Bruyères qui ne lui appartient pas, et ce afin de la préserver.

Janvier 2017

La bourgmestre de Waterloo « La gare de Waterloo et le Triage Sainte Gertrude »

Florence Reuter 9.jpg

Waterloo, octobre 2016.

Florence Reuter, la bourgmestre de Waterloo, « La gare de Waterloo et le Triage Sainte Gertrude » 

 » J’y vois beaucoup de défis. Mais le Triage, on n’y touche surtout pas ! Quant au développement du Chenois ou de la zone Fiat, c’est encore prématuré, même si la volonté de la Région wallonne est de voir se densifier les quartiers autour des gares. Cependant, sans un Réseau express régional (RER) en service, cela ne sert à rien, maintenant, de construire à tout va dans le quartier.  » (source : Le Soir BW 21/10/2016)

Nouvel échevin à Waterloo

Faisant suite à la décision de l’Echevin des Sports Michel Bettendorf d’arrêter après 28 ans son activité politique à Waterloo une redistribution des responsabilités a eu lieu au sein du collège communal (2012-2018).

Brian Grillmaier* accède à l’échevinat  du Commerce, de la Jeunesse, de l’Enseignement communal, des Classes Moyennes, des Fêtes communales et de l’Enseignement artistique.  

brian_grillmaier_2013.jpg

Et c’est l’actuel échevin Alain Schlösser qui sera chargé des Sports, des Relations internationales et  de la coopération au développement.

Bonnes nouvelles pour le Petit Poucet Waterloo.

« Waterloo est un peu le Petit Poucet. Les autres niveaux de pouvoir lui impose des charges et elle parvient à dégager 378.877 € à l’exercice propre ». (Florence Reuter)

« Cette année le budget prévoit 36,8 millions € »  (Etienne Verdin)

Pour compenser « Chaque échevin va compresser ses dépenses de 6% » (Florence Reuter)

 

Etienne Verdin.jpgFlorence Reuter 9.jpg

Et « En plus de la rénovation de l’Ecole communale de Mont-St-Jean cinq millions d’euros seront consacrés à l’amélioration de la chaussée Bara, l’avenue Bel Air, la rue de l’Infante, l’amélioration de l’éclairage public, le renouvellement des châssis de la Maison du Tourisme et l’escalier de Waterloo Tennis » 

Février 2017

Conseil communal de Waterloo du 20 février 2017.

Lors du conseil communal de Waterloo cette acquisition figurant au point 2 a été approuvée à l’unanimité. 

2. Travaux – Bois situé chaussée de Tervuren – Propriété de Meeus d’Argenteuil cadastrée Waterloo 3e Division Section M, parcelles 625M et 625G – Acquisition pour cause d’utilité publique – Offre d’achat – Approbation.

Propriété Waterloo cc 21fev2017.JPG

Propriété Waterloo cc 21fev2017.JPG 1.JPG

Cet espace boisé, faisant écran entre le RING O et un quartier résidentiel de Waterloo , sera entretenu gratuitement par le département de la Nature et des Forêts du Service public Wallonie .

Mars 2017

Nouveau magasin Lidl : Waterloo va au Conseil…

Nouveau magasin Lidl : Waterloo va au Conseil…

Lidel.jpg

LION.gifWaterloo-blog, le 4 mars 2017

  Devant la tournure des événements le Ministre Marcourt (PS) pourrait venir expliquer à Waterloo le pourquoi de sa décision. Certainement que la Salle Jules Bastin sera disponible car c’est trop facile de prendre des décisions depuis Namur sans se préoccuper de la légitimité de sa décision. De plus sa formation politique est parvenue à avoir un élu à Waterloo, c’est disons très minoritaire. Et à propos qu’en pense l’élu PS  de Waterloo ?

Mai 2017

Waterloo>Histoire locale>Mandature 2012-2018

A Waterloo le collège communal a subit quelques modifications depuis 2012.

Ci-dessous le collège communal de Waterloo le 7 juin 2017. De gauche à droite.

Florence ReuterYves Vander Cruysen,Dominique Ferier-JansCedric TumelaireAlain SchlosserBrian Grillmaier et Etienne Verdin.

 

18199399_1533041420101892_8585464651475152738_n.jpg

Le discours du 21 juillet 2017 de Florence Reuter, bourgmestre de Waterloo.

> Un nouveau projet pour la Wallonie ;

> Redonner l’espoir aux jeunes ;

> Notre démocratie n’est pas figée ;

> Les citoyens ont un rôle important ;

> Waterloo doit se poser et choisir les bonnes orientations ; 

 

 

un reportage de Patrick Williot – 22-07-2017

Septembre 2017

Conseil communal de Waterloo du 25 septembre 2017

Lors du conseil communal de Waterloo du 25 septembre 2017.

 

Catala.jpg

 

« De nombreux citoyens s’inquiètent de l’avenir du Château de la Rose. Que se passe-t-il ? Allez-vous aider les riverains à faire classer cette propriété et ce château au patrimoine ? » demande  Bernard Catala conseiller communal MVW.

 

 

 

Florence Reuter ok.jpg « Pour pouvoir agir, il faudrait que la commune soit informée. Nous n’avons reçu aucune sollicitation et de toute manière, si un projet immobilier devait y voir le jour, il faudrait qu’il y ait un permis d’urbanisme. Pour le moment, rien n’est arrivé sur notre bureau à ce sujet. »

Et de conclure : « S’il existe une mobilisation des riverains, ils doivent venir me voir et on verra comment on peut les aider. Si cette volonté existe de sauver un patrimoine de Waterloo et que de notre côté, nous pouvons faire quelque chose, nous le ferons sans le moindre problème », Florence Reuter bourgmestre MR 

ci-dessous : Au conseil communal de Waterloo du 25 septembre 2017

Conseil communal ok.jpg

______________

Photos facebook

Château Rose.jpg

Valentine Percy quitte le conseil communal de Waterloo le 25 septembre 2017.

Valentine.jpg

 

Pour remplacer  Etienne Fabri d’Enneilles ,  Valentine Percy , (MVW-Cdh)  avait prêté serment le 25 avril 2016.

Pour raisons d’études elle démissionne de son mandat ce 25 septembre 2017.

MVW 1.jpgC’est  Anne-Marie Dave-Ugeux qui va lui succéder.

 

 

 

Publicités