Elections communales à Waterloo

Compte rendu de diverses interventions lors de la mandature communales de Waterloo 2012-2018.

 

Waterloo>Parking de la gare et voitures tampons et parcage sauvage.

animaux_176_2.gif

Malgré les plaintes de nombreux riverains depuis 2013 la situation perdure.

Le parking de la gare de Waterloo est saturé. Que ce soit en semaine ou le dimanche lors du Marché du Chenois les voitures débordent de toute part, encombrent les rues, empêchent les riverains d’accéder à leurs parking… La plupart des utilisateurs n’habitent pas la commune. A Braine l’Alleud les parkings sont payants alors les navetteurs préfèrent la gare de Waterloo. La commune est silencieuse sur le problème. Certains élus préfèrent rêver à « un tram à Waterloo » où à un autre grand 1er grand Festival de n’importe quoi.

Par contre déjà en 2011 la commune a répondu à une demande du CDH concernant  l’extension de la zone bleue excepté riverains du Champ de mai et aux emplacements du goulot de l’Infante côté Gare rue de la Station.

 

ci-dessous : Parking de la Gare de Waterloo

Parking gare de Waterloo.jpg

ci-dessous : les rues avoisinantes sont submergées de véhicules de navetteurs.

Cedres.jpg

Selon un élu de la majorité l’échevin  Cédric Tumelaire déjà en 2013 l’ombre d’une bonne nouvelle au sujet du parking Fiat situé à 5′ à pied de la Gare  :

 « Nous travaillons à ce parking. La SNCB doit le sécuriser pour qu’il soit accessible tous les jours de l’année. Des travaux doivent commencer cette semaine m’a-t-on affirmé ». 

Donc 5 ans déjà…….

Ce parking aurait une capacité de 750 places……

 Mais dans le plus récent projet d’Infrabel concernant Waterloo nord phase 1 du 30 mars 2018  aucun parking à l’horizon mais des pistes cyclables….     

La nouvelle gare de Waterloo a des accents futuristes.

 

Mais de toutes les gares c’est celle là que les Waterlootois préfèrent……..

 

Les voieries de Waterloo concernées par ce problème de stationnement abusif sont côté Waterloo Chenois le Sentier Fosses des Moines, les avenues des Pâquerettes, des Cèdres, des Merisiers, Capouillet et rue Bruyère Saint Jean dont une portion est « seuls riverains ».

La commune a mis en place un service gratuit de ProxiBus qui dessert la Gare de Waterloo. Rien ne s’oppose à la mise en zone bleue de ces voieries.

Etienne Verdin.jpg

 

Sur son >> BLOG  en 2013 l’échevin Etienne Verdin est clair sur le sujet. Il écrit concernant le marché du Chenois  :  » De plus, la commune met à la disposition des visiteurs, uniquement le dimanche, l’immense ancien parking Fiat. Il permet notamment de protéger les riverains direct (avenue des Cèdres par exemple….) des nuisances du parcage parfois  » sauvage ».  

Il faut donc protéger une centaine de familles du quartier des Cèdres et rues avoisinantes. 

 

Waterloo et son RER> Les travaux reprendront en octobre 2018 et….

Cédric Tumelaire, échevin de Waterloo en charge de l’urbanisme et de la mobilité notamment , déclare le  19 février 2018.

   « Certaines personnes se sont inquiétées de l’avenir des parkings autour de la gare. Je peux rassurer les Waterlootois : ils seront maintenus mais ils vont être un peu déplacés du côté de la gare. En fait, c’est l’ensemble du site qui va être revu, que ce soit la gare ou ses abords. D’ailleurs, les plans seront prochainement soumis à l’enquête publique et les Waterlootois auront l’occasion de voir une esquisse des projets envisagés pour la gare et quelles sont les différentes projections ».

Autant savoir à Waterloo>Mandature 2012-2018>Les mandataires communaux.

LION.gif

Dans la perspective des élections communale de 2018 à Waterloo –

Actualité politique à Waterloo – Mandature 2012-2018 – Participations détenues par la commune de Waterloo au 27 avril 2017 >>> ICI  

 

Le message de nouvel an 2018 de Florence Reuter au personnel communal de Waterloo.

Le message de nouvel an 2018 de la bourgmestre Florence Reuter au personnel communal de Waterloo.

__________________________________________________________

Florence reuter 2018.jpg

« C’est une nouvelle année qui commence mais aussi une législature qui se termine.

Que de changements au cours de cette législature.

En mars prochain, cela fera trois ans que j’assume la fonction de bourgmestre de notre belle commune. Petit à petit, nous avons appris à nous connaître, à travailler ensemble. Vous avez dû vous adapter à une autre façon de faire, à un nouveau regard, une autre personnalité. Ce ne fut pas simple mais, pour ma part, j’ai appris beaucoup à vos côtés.

J’ai découvert que l’administration de Waterloo était bien loin du cliché du service public lent et poussiéreux. Au contraire, j’ai la chance de pouvoir compter sur des agents de qualité, loyaux, volontaires et enthousiastes, déterminés à porter les projets aux côtés des élus et dont le service à la population est sans égal.

Il y a trois ans, je faisais le choix de quitter le Parlement pour m’occuper de ma commune. Sachez que jamais je n’ai regretté ce choix car c’est un réel plaisir et un honneur de travailler à vos côtés. Certes, la tâche est loin d’être de tout repos. Le chemin est semé d’embûches : nous ne parviendrons jamais à satisfaire chaque citoyen, nous n’aurons jamais les moyens de réaliser tous les rêves.

Comme je peux compter sur vous, vous pouvez compter sur moi, sur ma ténacité, mon énergie, ma force de conviction afin de rendre cette commune plus agréable encore, de préserver et d’améliorer le cadre de vie.

2017 s’est clôturée sur une note inédite : le projet de rénovation du centre offre une vision pour notre commune pour les 5, 10, 20 voire 50 prochaines années. C’est un projet purement communal réalisé dans le seul intérêt des Waterlootois. Il a reçu un accueil favorable de la population. Il va maintenant falloir le concrétiser. Je tiens à remercier les services et particulièrement le service urbanisme pour le travail effectué car avec le nouveau code du développement territorial (CoDT), tout est à apprendre. Et grâce à votre rigueur, nous pouvons avancer sereinement et sûrement vers notre objectif, à commencer par une place communale digne de ce nom en plein cœur de Waterloo dans les cinq voire six ans à venir.

Parallèlement à ce projet d’envergure, la future école communale de Mont-Saint-Jean est devenue réalité. C’est un chantier gigantesque, compliqué alors que la vie de l’école continue. Là aussi, la tâche est rude : respecter les plannings, maîtriser le budget et répondre aux questions des parents. Je remercie les enseignants pour leur patience et leur sérénité et également le service travaux qui assure le suivi du chantier. J’aimerais également souligner le travail réalisé par les ouvriers communaux lors de la destruction des anciens bâtiments de l’école.

En ce qui concerne  la rénovation du parking devant la police, c’était un gros défi pour nos ouvriers. Pas moins de 140 000 pavés ont été placés. Je tiens à vous féliciter car le travail n’aurait pas été mieux fait par une entreprise extérieure et intenable budgétairement.

En plus de ces chantiers de taille, nous avons poursuivi les rénovations de voiries comme la rue Noël qui se termine, les sanitaires du centre sportif ou l’extension de la maison des jeunes. La rénovation de l’accueil de la police va démarrer pour offrir aux citoyens une police de qualité. La sécurité reste la priorité de la commune.

Tout cela en terminant l’année avec un budget en équilibre, une dette maîtrisée et des taxes inchangées. C’est le résultat d’un travail d’équipe. J’ai à cœur de travailler au sein d’une équipe soudée, optimiste et tournée vers l’avenir.

Un merci tout particulier aussi au directeur général qui ne ménage pas ses efforts pour améliorer le fonctionnement de l’administration. Nous avons pu créer au fil des mois des liens de confiance et ce travail en binôme nous a notamment permis d’avancer dans la mise en place des horaires flexibles. Je suis un fervent défenseur d’une meilleure conciliation entre vie privée et vie professionnelle.

Ensemble, nous pourrons nous atteler aux grands enjeux pour notre commune. La mobilité restera une question essentielle de la prochaine législature. Le tourisme devra faire l’objet de notre attention. Waterloo est une vitrine internationalement connue et la suppression de la maison du tourisme voulue par le ministre wallon ne doit pas la mettre en péril.

Il faut également penser à rénover, à moderniser nos institutions : les bâtiments de l’académie de musique sont vieillissants, la bibliothèque devra retrouver une nouvelle jeunesse ou le site d’Argenteuil définitivement tourné vers le sport et la culture.

Nous n’oublions pas la solidarité indispensable à la vie en harmonie.

 L’action du CPAS est plus que jamais essentielle pour venir en aide au moins nantis et accompagner nos aînés. Enfin, je m’en voudrais de ne pas saluer Waterloo Sport grâce à qui jeunes et moins jeunes bénéficient d’infrastructures sportives de qualité.

L’honnêteté, l’équité, la rigueur dans le seul et unique souci de l’intérêt général. Je vous souhaite une année riche en bonheurs simples, je vous souhaite beaucoup de rires et de passion, d’amour et de partage. »

Waterloo>Compte rendu de la séance extraordinaire du lundi 20 novembre 2017

Compte rendu de la séance extraordinaire du conseil communal de Waterloo du lundi 20 novembre 2017.

source : waterloo.be.

Le masterplan du Centre de Waterloo a été présenté publiquement au cours d’un Conseil communal extraordinaire. À l’issue de sa présentation, les Conseillers communaux de l’opposition ont souhaité réagir.

Le groupe MVW a jugé le projet intéressant, mais a estimé qu’il fallait étendre davantage le périmètre de l’étude. « Il est aussi nécessaire de réviser le Plan Communal de Mobilité (PCM) qui ne prend pas en compte les lotissements créés depuis 2010, a poursuivi le chef de file de MVW. De plus, la présentation qui nous a été faite n’est pas suffisamment complète à notre sens. Nous n’avons pas d’informations sur les pistes cyclables, ni sur le nombre de places de parking envisagées. Nous aurions aussi préféré qu’une concertation préalable soit organisée avec la Commission Communale d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM), ainsi qu’avec les habitants. »

La bourgmestre (MR) a rappelé qu’il s’agissait d’un plan général, définissant de grandes orientations. « Il est donc normal que nous n’ayons pas encore toutes les précisions que vous évoquez : ce travail doit être affiné en fonction des discussions que nous aurons avec les Waterlootois, les comités de quartier, la CCATM, etc. Mais avant d’ouvrir la concertation, il était nécessaire d’avoir une base de travail, réalisée par des spécialistes. Ce qui est certain, c’est qu’il y aura au moins autant de places de parking qu’actuellement. Enfin, je vous confirme que nous tentons de réactualiser le PCM : j’ai déjà rencontré à plusieurs reprises le ministre wallon de la Mobilité à ce sujet »

Concernant le périmètre, le bureau d’études a expliqué que sa taille permettait d’élaborer un réaménagement cohérent de l’espace public dans l’hypercentre de Waterloo. « Cette réflexion s’intègre cependant dans une zone d’étude élargie », a-t-il précisé.

Le PS a, pour sa part, qualifié ce projet d’ambitieux et d’intéressant. « Vous avez enfin tenu compte de nos avis, remarques et commentaires, puisque vous avez pris la décision d’élargir le périmètre et d’annuler le projet initial de place communale, s’est réjoui l’élu socialiste. Mais quelle attitude adopterez-vous quand un promoteur viendra vous harceler avec un nouveau projet ? »
« Je suis convaincue que la Commune doit reprendre la maîtrise de son territoire, a affirmé la bourgmestre. Si nous avons pris le temps de lancer un marché public et de désigner des bureaux d’études, c’est pour nous prémunir de certains projets pharaoniques qui pourraient nous être déposés. Waterloo s’est suffisamment développée, nous sommes arrivés à saturation. Il est temps de réfléchir davantage à notre cadre de vie. »

Enfin, Ecolo s’est félicité de la vision sous-jacente de ce masterplan qui accorde de l’attention à la qualité de vie, aux piétons et aux modes doux de déplacement. « Mais nous ne sommes pas tout à fait rassurés, a déclaré le chef de groupe des Verts. Bien que conseillers communaux, nous avons découvert ce projet en même temps que la population. Nous nous inquiétons quant au fait qu’il n’y ait pas eu davantage de concertation préalable et nous espérons être impliqués régulièrement dans les avancées de ce projet. »
La bourgmestre a précisé qu’il n’y avait aucune obligation légale d’organiser un Conseil communal extraordinaire pour ce masterplan. « Nous aurions pu nous contenter d’une présentation publique, mais nous avons tenu à associer les conseillers communaux. »
 

Ecolo Waterloo >Ne serait-ce pas l’agenda électoral qui commence à guider votre action ? Ecolo.png

Intervention de Jean-Louis Verboomen, conseiller communal Ecolo à Waterloo –
Information sur le Master Plan dans le cadre du réaménagement du centre de Waterloo
Ci-dessous l’intervention en lecture rapide. L’intégralité >>> ICI
>Il y a maintenant enfin une rupture visible avec la politique de Monsieur Kubla, (…)
> « le développement du centre s’est réalisé durant plusieurs décennies sans structuration de l’ensemble ». Nous ne disons pas autre chose depuis 15 ans. (…)
>Pourquoi les membres de la majorité MR ont-ils déjà eu une présentation, il y a maintenant 15 jours, et pas l’opposition ? Sommes-nous des conseillers de seconde zone ? Nous vous avons fait remarquer que nous ne pouvions voter sur des éléments qui nous seraient présentés en séance. Qu’à cela ne tienne, vous avez transformé un vote en « prise de connaissance » ! (…)
>Ce dossier était-il mûr pour une présentation à la population ? Ne serait-ce pas l’agenda électoral qui commence à guider votre action ? Et si ce n’est pas le cas, comment expliquer ces problèmes à répétition ? (…)
source : ecolo.waterloo

 

Ordre du jour du Conseil communal extraordinaire de Waterloo du 20 novembre 2017

Réunion capitale pour le Centre de Waterloo. Le Conseil communal de Waterloo est invité à une séance extraordinaire, ce lundi 20 novembre. Son ordre du jour sera exclusivement consacré au réaménagement complet du Centre. Le projet, réalisé par un bureau d’étude spécialisé, y sera présenté à la population.

Qu’est devenu le projet « Cœur de Ville » présenté en 2015 ? Les Waterlootois s’interrogent à juste titre.

« À mon arrivée, j’ai très vite eu le sentiment que ce projet de place communale, entourée de commerces et d’appartements à l’arrière des galeries Wellington, ne répondait ni aux besoins de la Commune ni à ceux de ses habitants,explique la bourgmestre Florence Reuter. Il se focalisait sur un endroit précis et négligeait le reste du Centre. »

Si le réaménagement du Cœur de Waterloo reste une priorité, le dossier initial a, lui, été complètement revu et le périmètre a été élargi. Dans cette optique, la Commune a fait réaliser une étude d’aménagement urbanistique, paysager et de mobilité.

« J’ai souhaité prendre du recul car les décisions à prendre sont capitales pour l’avenir, poursuit Florence Reuter. Les choix effectués aujourd’hui ne devront pas être regrettés plus tard. Avec l’approbation du Conseil communal, une étude globale a dès lors été confiée à un bureau indépendant. »

Ce masterplan est maintenant terminé. Il s’agit d’une vision idéale pour le Cœur de Waterloo pour les 20, 50 voire 100 ans à venir. Sa mise en œuvre nécessite la réalisation d’une zone d’enjeu communal (ZEC), nouvel outil du Code wallon d’Aménagement du Territoire, notamment destiné à dynamiser le développement des centres.

L’implication des habitants
L’intérêt d’un Conseil communal extraordinaire est d’associer les Waterlootois au réaménagement du Centre de leur Commune. Les urbanistes présenteront les plans réalisés jusqu’à présent et développeront les réflexions qui sous-tendent ce projet. Les habitants pourront poser des questions et faire part de leurs premières remarques et suggestions.

Cette soirée sera donc la meilleure occasion de bien comprendre les enjeux de ce dossier et la philosophie du futur Centre. Il ne s’agit pas de dévoiler un projet définitif, mais d’en tracer les lignes directrices. L’avis de la population sera donc évidemment pris en compte.

« L’objectif final sera de permettre aux habitants de se réapproprier l’espace public, tout en préservant l’attractivité commerciale de Waterloo, insiste la bourgmestre. Il faut non seulement rendre le Centre plus convivial pour les piétons, mais aussi assurer un accès aisé et sécurisé aux cyclistes. Pour redessiner le Centre, il faut y englober l’administration communale, le complexe sportif ou encore l’espace culturel de la rue François Libert. Il faut tenir compte des deux côtés de la chaussée de Bruxelles et relier les différentes zones commerçantes de part et d’autre de la Nationale 5. Il est enfin nécessaire de valoriser le patrimoine historique que constituent le Musée Wellington et la Chapelle Royale de l’église Saint-Joseph. »

Une exposition publique
Ce processus consultatif sera ensuite poursuivi par le biais d’une exposition des plans et d’une maquette en trois dimensions, présentés fin novembre-début décembre à la Maison communale. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Conseil communal extraordinaire de Waterloo : le lundi 20 novembre à 20h dans la salle Jules Bastin de la Maison communale, 28, rue François Libert.

source : waterloo.be

 

Conseil communal de Waterloo du 25 septembre 2017

Lors du conseil communal de Waterloo du 25 septembre 2017.

 

Catala.jpg

 

« De nombreux citoyens s’inquiètent de l’avenir du Château de la Rose. Que se passe-t-il ? Allez-vous aider les riverains à faire classer cette propriété et ce château au patrimoine ? » demande  Bernard Catala conseiller communal MVW.

 

 

 

Florence Reuter ok.jpg « Pour pouvoir agir, il faudrait que la commune soit informée. Nous n’avons reçu aucune sollicitation et de toute manière, si un projet immobilier devait y voir le jour, il faudrait qu’il y ait un permis d’urbanisme. Pour le moment, rien n’est arrivé sur notre bureau à ce sujet. »

Et de conclure : « S’il existe une mobilisation des riverains, ils doivent venir me voir et on verra comment on peut les aider. Si cette volonté existe de sauver un patrimoine de Waterloo et que de notre côté, nous pouvons faire quelque chose, nous le ferons sans le moindre problème », Florence Reuter bourgmestre MR 

ci-dessous : Au conseil communal de Waterloo du 25 septembre 2017

Conseil communal ok.jpg

______________

Photos facebook

Château Rose.jpg

Un sondage à Waterloo.

Sondage.pngiVOX est une bureau d’étude en ligne belge spécialisé depuis 2004 dans les études de marché par Internet. iVOX mène des enquêtes par le biais de questionnaires, de groupes cibles, de communautés et d’applications interactives, comme ‘De Stem van Vlaanderen’. Le siège d’iVOX est situé à Louvain.

Il entreprend actuellement un sondage sur le thème des prochaines élections communales.

Seules les personnes inscrites dans le panel d’iVOX peuvent participer aux enquêtes.

Pour y participer il faut indiquer son code d’accès et son code postal.

Voici notamment deux questions ouvertes  qui concernent Waterloo :

>Quelles sont vos priorités politiques ?

>Quel candidat à votre préférence dans ces trois propositions :

-Florence Reuter ;

-Etienne Verdin ;

-Bernard Catala ;

Valentine Percy quitte le conseil communal de Waterloo le 25 septembre 2017.

Valentine.jpg

 

Pour remplacer  Etienne Fabri d’Enneilles ,  Valentine Percy , (MVW-Cdh)  avait prêté serment le 25 avril 2016.

Pour raisons d’études elle démissionne de son mandat ce 25 septembre 2017.

MVW 1.jpg

 

C’est  Anne-Marie Dave-Ugeux qui va lui succéder.

Le discours du 21 juillet 2017 de Florence Reuter, bourgmestre de Waterloo.

> Un nouveau projet pour la Wallonie ;

> Redonner l’espoir aux jeunes ;

> Notre démocratie n’est pas figée ;

> Les citoyens ont un rôle important ;

> Waterloo doit se poser et choisir les bonnes orientations ; 

 

 

un reportage de Patrick Williot – 22-07-2017

Un discours très engagé à Waterloo.

La bourgmestre de Waterloo, Florence Reuter , a prononcé ce 21 juillet 2017 un discours très engagé >>> ICI

La bourgmestre est députée auprès du Parlement Wallon. 

Le 11 mars 2015  le bourgmestre de La Hulpe (Brabant wallon) Christophe Dister (MR) a prêté serment de député wallon , suppléant de la sorte Florence Reuter, empêchée depuis qu’elle a repris le mayorat de Waterloo après la démission de Serge Kubla. 

photo >Patrick Williot 21-07-2017

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et plein air

Mieux Vivre à Waterloo et les Intercommunales.

A l’ordre du  jour du conseil communal de Waterloo du 29 mai 2017 figuraient les points suivants :

9. Secrétariat général – Intercommunale Sociale du Brabant Wallon (I.S.B.W.) – Assemblée générale ordinaire du 26 juin 2017 – Ordre du jour – Approbation.

10. Secrétariat général –  Intercommunale du Brabant Wallon (I.B.W.) – Assemblées générale extraordinaire  et ordinaire du 21 juin 2017 – Ordre du jour – Approbation.

11. Secrétariat général – Intercommunale SEDIFIN – Assemblée générale statutaire du 13 juin 2017 – Ordre du jour – Approbation.

12. Secrétariat général – Intercommunale Bataille de Waterloo 1815 – Assemblée générale ordinaire du 6 juin 2017 – Ordre du jour – Approbation.

13. Secrétariat général – Intercommunale ORES – Assemblée générale du 22 juin 2017 – Ordre du jour – Approbation.

14. Secrétariat général –  Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant Wallon (I.E.C.B.W.) – Assemblée générale du 23 juin 2017 – Ordre du jour – Approbation.

 

Explication : Avant chaque assemblée générale le conseil communal doit approuver l’ordre du jour de l’Intercommunale. Le mandataire de la commune devra s’y conformer.

Quels sont les mandataires de la commune de Waterloo ?

A l‘IECBW  par exemple les mandataires sont : Gérard HANCQ, Conseiller communal Waterloo,  Jean-Louis VERBOOMEN, Conseiller communal Waterloo, Bernard CATALA, Conseiller communal Waterloo.

 

Lors du conseil communal du 29 mai 2017  Mieux Vivre à Waterloo  s’est abstenu sur l’ordre du jour des assemblées générales d’ORES, de l’ISBW, de SEDIFIN et de l’Intercommunale Bataille de Waterloo.

Voici le résumé de l’interpellation de Mieux Vivre à Waterloo publiée sur son site internet.

« Les Intercommunales (points 9 à 14)
Le Conseil communal doit approuver les ordres du jour des assemblées générales ; vote délicat en ces temps de fusion et de réorganisation !

 Point 9 : Intercommunale sociales du Brabant Wallon (ISBW) 
Cette Intercommunale est en mali de façon récurrente ; si, en 2016, elle était en boni c’est principalement dû au fait que du personnel en congé de maladie de longue durée n’est pas remplacé !

 MVW-CDH demande qu’elle soit ou fusionnée avec l’IBW ou absorbée par la province afin de diminuer les coûts de structures !
Comme aucune des deux propositions n’a été retenue, MVW-CDH s’est abstenu lors du vote.

Points 11 et 13 :Sédifin et Ores
Sedifin est une Intercommunale qui sert à financer les investissements en matière d’énergie et à optimiser les achats d’énergie pour les communes.
Elle a payé le « put » d’Electrabel en 2016 mais, de ce fait, son endettement à augmenter de plus de 40 millions !

Nous n’avons pas trouvé de document sur un remboursement à long terme de cette dette, même si cela nous parait possible car l’Intercommunale est actuellement bénéficiaire.
MVW-CDH s’est dès lors abstenu lors du vote.

Pour Ores, nous posons une question sur le prix très élevé en Wallonie de l’électricité.
Réponse : la TVA à 21%, le paiement des certificats verts, et des provisions pour entretenir le réseau expliquent le prix actuel ! (Remarque : Ores ne fait que transporter l’énergie c’est environ 35% du prix de l’électricité). Il y a encore du travail pour rendre la Wallonie compétitive par rapport aux régions et pays voisins !

Puis, nous fustigeons le fait que nous n’avons reçu, que le jour du Conseil communal, des feuilles explicatives sur les opérations de rachat des parts d’Electrabel ; or, il s’agit d’opérations complexes qui exigent du temps pour les étudier !
N’en ayant pas reçu, MVW-CDH a jugé opportun de s’abstenir lors du vote.

Point 12 : Intercommunale Bataille de Waterloo 1815 
Nous avons plusieurs interrogations :
– 25 mandataires de la majorité communale se sont abstenus précédemment lors des votes concernant le Budget 2017, la reconduction du salaire de la présidente, et l’approbation du plan stratégique,
–  Nous avons appris que le traitement de la Présidente était prévu pour travailler sur la construction du mémorial et la gestion du Bicentenaire. Ces deux tâches sont terminées depuis 2 ans, mais le traitement est toujours payé. Il y a, paraît-il, un travail résiduel à terminer par la présidente !

Jusqu’à quand ?

Points 10 et 14 :Intercommunal du Brabant Wallon(I.B.W.) et Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant Wallon(IECBW)
Ces 2 Intercommunales vont fusionner. Le management dynamique et bien structuré de l’IECBW pourra utilement améliorer la gestion de l’IBW ; leur complémentarité pourra être créatrice de synergies. Les coûts de fonctionnement devraient être moindres, ce qui serait tout bénéfice pour les citoyens et les communes !

Ces avantages nous ont décidé à voter oui pour ces deux points avec une remarque :

  MVW-CDH suggère de diminuer le nombre de vice- présidents et administrateurs et propose de lier la rémunération des membres du nouvel organe exécutif à leur présence effective aux réunionsce qui diminuerait  les coûts et éviterait les abus possibles de mandataires qui ne seraient jamais présents !

En conclusions des points relatifs aux Intercommunales

MVW-CDH demande de recevoir de celles-ci :
– une plus large information préalable aux votes des ordres du jour par les Conseils communaux ;
– plus de transparence sur leur fonctionnement, leurs objectifs à court et à long terme ainsi que sur les rémunérations des dirigeants et administrateurs !

Tribune Libre ECOLO Waterloo

Tribune Libre ECOLO Waterloo

ECOLO Waterloo.jpg

Waterloo>Histoire locale>Mandature 2012-2018

A Waterloo le collège communal a subit quelques modifications depuis 2012.

Ci-dessous le collège communal de Waterloo le 7 juin 2017. De gauche à droite.

Florence ReuterYves Vander Cruysen,Dominique Ferier-JansCedric TumelaireAlain SchlosserBrian Grillmaier et Etienne Verdin.

18199399_1533041420101892_8585464651475152738_n.jpg

Conseil communal de Waterloo du 20 février 2017.

Lors du conseil communal de Waterloo cette acquisition figurant au point 2 a été approuvée à l’unanimité. 

2. Travaux – Bois situé chaussée de Tervuren – Propriété de Meeus d’Argenteuil cadastrée Waterloo 3e Division Section M, parcelles 625M et 625G – Acquisition pour cause d’utilité publique – Offre d’achat – Approbation.

Propriété Waterloo cc 21fev2017.JPG

Propriété Waterloo cc 21fev2017.JPG 1.JPG

Cet espace boisé, faisant écran entre le RING O et un quartier résidentiel de Waterloo , sera entretenu gratuitement par le département de la Nature et des Forêts du Service public Wallonie .

 

Publicités