Olivier Strebelle à Waterloo (photos 2005)

Le sculpteur belge, Olivier Strebelle, né le 20 janvier 1927 à Uccle est décédé le 29 juillet 2017. Waterloo peut s’enorgueillir de posséder sur son territoire une oeuvre de cet artiste de renommée internationale 

Olivier strebelle.JPG

Olivier Strebelle.png

L’immeuble Boulanger à Waterloo doit son nom à l’Immobilière Boulanger du même nom active à Waterloo depuis 1952.

Situé à l’angle de la chaussée de Bruxelles et de l’avenue des Chasseurs à Waterloo l’édifice surprend par son originalité inspirée  de la mosquée Süleymaniye à Istanbul.

Construit en bois comme matériau principal tant pour le gros-oeuvre que pour les finitions l’édifice est un prisme de 21 côtés avec des niveaux en décrochement, des toitures débordantes, des galeries en étages et une entrée flanquée de deux murs de briques qui soulignent l’impression de légerté.

La structure est entièrement en sapin.Une girouette en acier inoxydable de l’artiste Olivier Strebelle domine l’immeuble.

Construit en 1988-1990 les auteurs du  projets sont les architectes Samyn and Partners

Cet immeuble  est un petit joyau architectural de la commune de Waterloo.

images août 2005

Olivier Strebelle est un artiste inventeur. Placer une sculpture à cet endroit, en respectant la justesse du lieu, l’élégance, l’équilibre de l’immeuble, est un acte créatif. A l’origine du projet il était question d’un cône tendu vers l’infini. Ici, génie de la réalisation, la girouette nous rappelle qu’il y a plus d’horizontalité que de verticalité.

Olivier Strebelle (Uccle 1927- 2017) est sans conteste l’un des sculpteurs belges parmi les plus féconds de sa génération. C’est lui, en 1949  , les Ateliers du Marais avec Alechinsky. C’est lui en 1958  » Le Cheval Bayard ».

L’immeuble est conçu afin de permettre une grande flexibilité à l’intérieur. Les espaces de bureaux s’organisent autour d’un noyau central.

Les surfaces vitrées assurent un éclairage important.  Grâce à elles, de l’intérieur, il y a une communication avec l’environnement extérieur.  Nous sommes ici à proximité de la lisière de la forêt de Soignes.


immeuble Boulanger à Waterloo. esquisse. colofon 2000.CCBW

Certains commentateurs concluront trop hardiment qu’une visite à Istanbul inspira l’architecte SAMYN. C’est le matériau qui impose ses exigences. Et l’esthétique est surprenante. 

Les menuiseries intérieures et extérieures sont en  Meranti


La structure est entièrement réalisée en sapin. L’entrée est flanquée de deux murs en briques . Ceux-ci ne contrarient pas l’ impression de légerté de l’ensemble. 

L’immeuble BOULANGER à Waterloo a la forme d’un prisme. Il a 21 côtés.  Ses 4 niveaux sont en décrochement. Les toitures débordent largement afin de protéger les boiseries extérieures.

L’exiguité du terrain impliquait une édifice de taille réduite (650 m2). La forme circulaire offrait de nombreux avantages pour un immeuble de bureaux pour professions libérales. Le bois a été choisi comme matériau principal.