Lire Waterloo est un plaisir>Waterloo 70 000 ans d’histoires

Pour donner l’envie de  « Waterloo 70.000 ans d’histoires »

Yves vander cruysen.jpg 1

Dans le chapitre  » Les noms et origines des rues de Waterloo ».

Waterloo compte 374 artères routières, représentant 170 kilomètres de voirie. (…)

Avenue de l’Ange : rappelle l’existence de  l’Auberge de l’Ange, saint protecteur des rouliers qui , nombreux, fréquentaient les lieux. Quartier tracé en 1927.

Chaussée Bara : non de l’inspecteur des chaussées qui,au XVIIIe siècle, aurait supervisé la construction de cette artère crée pour permettre un transpot plus aisé du sable et du grès à paver des carrières de Sart Moulin au hameau de Joli-Bois où habitaient de nombreux paveurs. Fut la première route à recevoir, vers 1900, un revêtement dit macadamisé. D’où son surnom de Macadam.

et  372 autres dénominations.

Publicités

Lire Waterloo est un plaisir.

Le crime de la Marache, Waterloo, 1832 est le roman issu d’une longue recherche (laquelle ne sera pas publiée) sur l’assassinat, en 1832, de Léopold Polchet, le précepteur des enfants du châtelain de Fichermont (Lasne), le vicomte Marcel le Hardÿ de Beaulieu.
• Fichermont, la butte aux fougères, un domaine, trois familles
Fichermont, la butte aux fougères, un domaine, trois familles
Un superbe ouvrage qui raconte l’histoire de ce domaine et de ses propriétaires, de son origine, au 17e siècle, jusqu’à nos jours.
Au format A4, 54 pages intérieurs et 48 illustrations toutes en couleur.
Edité par le Cercle d’histoire de Lasne (en juin 2009) auprès duquel il peut être commandé (13 euros + port).
Brève présentation de l’album en français sur Google Books.
Short presentation of the album in English on Google Books.
L’ouvrage décisif sur l’histoire de ce monument méconnu et si longtemps délaissé.
Les activités – livres et monuments commémoratifs – de son promoteur, Hector Fleischmann, sont également présentées et commentées. C’est le cas, par exemple, de l’ossuaire du Musée du Caillou (Dernier quartier général de Napoléon, à Vieux-Genappe) et du Monument aux Français morts à Waterloo (verger du Goumont) dont les caractéristiques et l’historique sont, pour la première fois, présentés.
Cet ouvrage a grandement contribué à la décision de la Province du Brabant wallon d’acquérir le monument (ainsi que l’Aigle blessé), en décembre 2010, pour, enfin, en assurer la restauration dans le contexte de la mise en valeur du hameau de la Belle-Alliance.
Saint-Napoléon et ses représentations : les images de l'Empire, l'empire des images
Cette étonnante étude est le développement amplement modifié et complété de la conférence présentée par l’auteur à l’occasion de la Saint-Napoléon, le 15 août 2011, aux membres de la Société belge d’études napoléoniennes (Sben) au Musée du Caillou, le dernier quartier général de Napoléon.
Le monastère de Fichermont : hypothèse à propos de la dérogation accordée pour sa construction sur le site protégé du champ de bataille de Waterloo... Qui, pourquoi, quand
Edifié malgré la loi de 1914 protégeant le site de la bataille, ce couvent fut construit grâce à une mystérieuse dérogation. Cette étude est sans doute la première analyse raisonnée, documentée et solidement argumentée du contexte et des arrangements qui permirent cette bien étrange exception. Et, contrairement à la légende, elle ne doit rien au roi Albert.
Le centenaire de la loi du 26 mars 1914 assurant la protection du site de la bataille de Waterloo
Editions de la Société belge d’études napoléoniennes (Sben), sortie de presse et présentation officielle le … 26 mars 2014, 48 pages (quadrichromie), 34 illustration, avec une préface du Professeur Raxhon (Université de Liège) (Pour lire cette préface).
A la veille de la commémoration du bicentenaire de la bataille de Waterloo 1914 – 1915.
Une loi centenaire qui fige un état des lieux quasi inchangé depuis 1815…
En 1914, trois familles seulement sont propriétaires, depuis très longtemps parfois, d’immenses terres sur et dans les environs du champ de bataille de Waterloo. Leurs possessions représentent deux châteaux, cinq fermes, plusieurs maisons et ce sur près de 160 hectares de terres, de prés et de vergers… soit près d’un tiers de l’ensemble de la surface totale qui sera protégée cette année-là.
Leurs fermiers s’étaient succédé, parfois de père en fils, dans l’exploitation de ces domaines qui, dans l’ensemble, ne subissent que très peu de mutations foncières. L’industrialisation, dans le dernier quart du siècle, se concentrera surtout à l’ouest de Braine-l’Alleud, laissant intactes les activités agricoles à l’est de la chaussée de Charleroi et au sud de l’ancien Chemin creux. C’est ainsi que seules quelques grosses fermes cernent le Lion…
Soudain, le progrès… A partir de 1890, les constructions se multiplient au pied de la butte. Le tram venant de Braine-l’Alleud puis de Waterloo (vers 1900) dépose les touristes pour lesquels les routes commencent à être asphaltées, l’électricité équipant tout doucement les maisons sur certaines desquelles apparaissent d’envahissantes publicités. Pourtant, le paysage n’a pas encore été réellement bouleversé et l’environnement reste encore fondamentalement rural.
La loi de 1914 va donc figer une situation qui, finalement, n’a guère changé depuis 1815 et, en favorisant les activités agricoles, elle épargnera en très grande partie l’intérêt paysager du site.
Cet ouvrage a été édité en mars 2014 à l’occasion du centenaire de la promulgation, le 26 mars 1914, de la loi de protection du site du champ de bataille de Waterloo.

Lire Waterloo est un plaisir

Le Domaine dit d’Argenteuil, situé au nord est de la commune de Waterloo, comprend l’ancienne propriété Tuck, devenue Domaine Royal, actuellement propriété de JM Delwart,  la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, le Centre Scolaire du Berlaymont, la Scandinavian School et un couvent des Carmélites .

La drève d’Argenteuil et la drève du Château conduit au square d’Argenteuil.

C’est un lieu emblématique de la commune de Waterloo que les 603 pages de l’ouvrage>> « Le Mythe d’Argenteuil' » de Michel Verwilghen ( édition Racine 2006)    démontrent avec véracité.

Peut-être est-ce un raccourci facile mais le récit est mythique.

Ecrire, du métier à la passion.

f1 Gallica.jpg

Depuis 2006, Claude Van Hoorebeeck s’est forgé, petit à petit, une réputation de spécialiste de l’histoire du site de la bataille de Waterloo, de 1815 à nos jours.

Visitez son site >>> ICI

 

Roman de Gare et Waterloo

Le roman de gare, dont le concept date des années 1850,  c’est une histoire simple  pour aider le voyageur à passer le temps ou à attendre son train. En théorie, le roman doit être dévoré en un aller-retour. 

En octobre 2011 dans les 275 librairies implantées dans les gares belges, on trouvera les six premiers nouveaux romans de gare (trois francophones, trois néerlandophones) répartis dans deux collections : « Kill and read » (tuer et lire) pour les polars, « Kiss and read » (embrasser et lire) pour les romans d’amour. C’est  Jean-Baptiste Baronian qui signe l’un d’eux : « Meurtre à Waterloo »  et cette histoire a été de courte durée.

Pour la présentation de « Meurtre à Waterloo » cliquez sur la photo.

AVRIL 2009 103.jpg

Lire Waterloo est un plaisir.

Div-2010 009

Le poête et écrivain Armand Bernier (1902-1969) est né le 10 février  au 107 chemin des Postes à Waterloo. En 1934 il publie aux éditions de l’ Eglantine (Bruxelles)   Symphonie ouvrière. Dans cet ouvrage il évoque son enfance dans le quartier du Chenois. Dans ses receuils de poèmes, il évoque avec nostalgie ses souvenirs d’enfance et son village natal . 

WATERLOO (18 JUIN 1815) : LA DOUBLE INCERTITUDE

Dans Waterloo (18 juin 1815) l’auteur revisite cette journée  et dévoile des nouveaux éléments.   ISBN 978-2-7178-5732-0

Au sommaire de Waterloorama n° 16-2009 « La débâcle de Waterloo d’après un témoin oculaire ». Un bruxellois François Gheude raconte les événements survenus du 16 juinau 20 juillet 1815 et sa visite du champ de bataille de Waterloo.

Résultat de recherche d'images

Dans cet ouvrage l’historien Alain Arcq   rappelle que les combats aux Quatre-Bras ont eu une influence décisive sur la bataille de Waterloo. L’ouvrage et son site internet remet en valeur des lieux méconnus.

L’auteur  Alain Arcq 

Né à Charleroi en 1958, le commandant Alain Arcq est officier d’active, alcoologue et spécialiste en toxicomanies au département belge de la Défense. Érudit en histoire et spécialement sur les périodes de la Révolution à l’Empire, c’est en 1993 qu’il se prend de passion pour cet affrontement et commence à effectuer des fouilles sur le champ de bataille et à rédiger ses « recherches sur les combats des Quatre-Bras »  qui aboutiront à l’ouvrage présenté dans cette collection. Il est également co-auteur de Ligny, Wavre et Fleurus, Leernes & Collarmont, ainsi que le tout dernier Courtrai.

__________________________________________

Genappe 1815

« Genappe » est le premier n° d’une série qui paraîtra pour le bicentenaire de la Bataille de Waterloo.

Cette brochure essentiellement consacrée à la bataille des Quatre-Bras met en valeur des lieux méconnus comme la ferme du Chantelet et l’Auberge du Roy d’Espagne.   

Cette brochure permet aussi de mieux situé, notamment, le pont de pierre du centre de Genappe où les Français seront piégés par l’étroitesse du passage.

 

Lire Waterloo est un plaisir.

Tram W comme Waterloo

PICT0004

Bruxelles – Waterloo – Braine l’Alleud – Wavre. « Images et Nostalgie ».

de Frederick Georges  Ed Rail Memories 2008

ISBN – 13 978-2-9599732 – 22

Vous y découvrirez aussi  des photos du Tram W à Waterloo  Centre, Joli Bois (1956) Mont Saint Jean (1960) exceptionnel , le dépôt de Mont St Jean … 143 pages à couper le souffle. 

PICT0002

Un ouvrage qui retrace l’histoire de ce quartier de Waterloo au travers de l’histoire de sa paroisse avec des images surprenantes, dont celle-ci.

PICT0004  « 1908-2008. 100 ans autour de notre clocher ». 

  En vente à la Maison de Tourisme de Waterloo. 

 

 

 

L’Etat Morbide

Pour donner l ‘envie d’acquérir cette oeuvre qui évoque Waterloo.

PICT0026

L’Etat Morbide –  Daniel Hulet – Glenat 1995 – EAN/ISBN : 9782723420952

PICT0021

Dessinateur et scénariste belge né à Etterbeek (Belgique) le 25 août 1945, Hulet débute sa carrière comme publicitaire avant de collaborer à plusieurs hebdomadaires dont Tintin et Spirou. L’ Etat Morbide aux Editions Glénat,est une trilogie magistrale dont il assure scénario et dessin et où il met à jour toutes ses obsessions dans un climat post-industriel. Ses personnages se rendent à Waterloo.

– 144 pages – 1995 – ISBN 9782723420952.

ETAT MORBIDE

Lire Waterloo est un plaisir

Miscellanées sur Waterloo

PICT0025

Cet ouvrage présente des textes originaux écrits depuis 1959 et constitue une somme d’informations sur l’histoire de Waterloo depuis 1600 jusqu’au début des années 1960.

D/2001/7817/01 – disponible à la Maison du Tourisme de Waterloo

Plaques bleues

PICT0001

Régulièrement Waterloo Info publie « Waterloo – Ces noms sur des plaques bleues au coin des rues… » de Lucien Gerke. Société d’études historiques & folkloriques de Waterloo, Braine-l’Alleu & environs. (120 ont-été publiées actuellement)

Waterloo 1815 « Les uniformes »

AVRIL 2009 145

Une BD de Jacques Martin – dessins de Pierre Legein 2007  « Les uniformes de l’armée française » – Editions Casterman – ISBN 978-2-203-30703-2

Une planche au hasard

AVRIL 2009 148

 

 

 

 

 

 

MARS2009 106

Les cent jours de Waterloo a été publié en 1990 par la Maison du Tourisme de Waterloo à l’occasion du 175e anniversaire de la bataille de Waterloo. Publié en anglais, français et néerlandais, cet ouvrage est le fruit du concours international organisé à cette occasion. Vous y trouverez plus d’une centaine de photographies exceptionnelles.

D/1990/5882/1

 

Theo Fleischman et Waterloo

MARS2009 103

En 1947, le journaliste belge Théo Fleischman (1893-1979) a publié aux éditions Meddens (Bruxelles) « Un curieux récit de Waterloo ».

S’inspirant d’un cahier de souvenir de Charles François Edouard  Domisol il relate les évènements de la campagne de 1815. L’on revit les coulisses de la célèbre bataille. A lire obsolument.

 

Il est possible de trouver cet ouvrage sur le marché des occasions ( environ 14 euros)

 

 

Waterloorama est la revue de la société d’Etudes historiques et flolkloriques de Waterloo Braine-l’Alleud et environs a.s.b.l

La périodicité est trimestrielle.

La revue est en vente à la Maison du Tourisme de Waterloo

 

 

 

 

 

 

Waterloo – Les Uniformes de l’armée française.

Waterloo « Les Uniformes de l’armée française » . Une BD de Jacques Martin aux éditions Casterman 2007 ISBN 978-2-203-30703-2.

Voici une BD admirablement documentée avec des explications simples et concises.  « Le 15 juin 1815 avec 125.000 hommes, Napoléon entre en Belgique « 

BD Waterloo.jpg

BD Waterloo 2.jpg

Cet ouvrage a été publié en partenariat avec la commune de Waterloo et Culture Espace en 2007 et il va passionner ceux qui s’intéressent l’organisation de l’armée Napoléonienne, de la composition de son état-major, de l’infanterie de ligne, de l’infanterie légère, des chasseurs à cheval de ligne  etc… une description précise et illustrée admirablement.

Une planche (pl 17) est consacrée aux équipements. Elle répond à toutes les questions concernant le sako, le bonnet, la plaque de shako, le haversac, la giberne….

Une autre planche ( pl 18) est consacrée aux armements : le fusil 1777, le pistolet de cavalerie, le pistolet d’Arçon, modèle IX, les sabres, les carabines…..et le sabretache …

Après cette lecture vous serez incollable si votre mémoire est encore bonne.