Hougoumont>>>1815

Hougoumont 1815, vous connaissez ? C’est >>>> ICI 

Hougoumont  12.jpg

Publicités

Butte du Lion>Navette sans chauffeur.

Résultat de recherche d'images pour "navette autonome hansur lesse"

A partir du mois d’octobre 2018 une navette sans chauffeur sera en test au Mémorial 1815.

Elle effectuera un trajet d’environ 1 km entre la Butte du Lion de Waterloo et la Ferme d’Hougoumont . Elle empruntera le chemin de Vertes Bornes et le chemin du Goumont.

La navette sans chauffeur est une conception de >>> Navya.tech 

ci-dessous chemin des Vertes Bornes.

 

Waterloo 1815>Le puits d’Hougoumont

879_001.jpg

Dans « Waterloo 1815 l’Europe face à Napoléon »  page 151 :  » A l’aube du 19 juin, le champ de bataille de Mont-Saint-Jean offre une vision d’apocalypse. Sur une surface d’environ 550 hectares, gisent-mêle près de 45.000 tués et blessés. »

Les services de santé prirent un séries de mesures de soins aux blessés et afin d’enrayer l’éclosion d’épidémies aussi des mesures communales de propreté et de nettoyage de la voie publique. En effet il devient interdit de se débarrasser de paillasses souillées par les amputations.  (op.cit. page 160)

A certains endroits, comme au Goumont, on fit d’énormes bûcher qui brulèrent plusieurs jours de suite les débris humains qu’on y entassait.

ci-dessous Aquatinte à l’eau forte coloriée par J Rouse d’après CC Hamilton éditée par Colbum en 1816. (source op.cit page 154)

P2160048.JPG

Waterloo 1815>Les pertes humaines.

Dans l’excellent ouvrage   » Waterloo 1815 l’Europe face à Napoléon «   ref. édition Crédit Communal  ISBN 2-871793-096-1  D/1990/0348/7

Edgard Evrard aborde au chapitre X « Les pertes humaines ».

Il évalue les pertes de l’ensemble de la campagne de Belgique, du 15 juin au 20 juin 1815.

Pour des effectifs globaux de 300.000 hommes environ 89.000 hommes ont été mis hors de combat : 23.700 tués et 65.300 blessés.  (op.cit p.143)  

L’ouvrage évoque  également :

>Les services de santé en présence  (page 144) ;

>Le sort des blessés (page 145) ;

Les soins sur place et le ramassage (page 152)  où on y lit notamment   » La plupart des blessés secourus le lendemain de la bataille par le personnel britanniques sont transférés d’abord à Mont-Saint Jean ou Waterloo  » op.cit page 152.

Waterloo 1815 Europe.jpg

Ultime Bataille 1.jpg

HOUGOUMONT 4.jpg

Waterloo>Vous y croyez ?

Napoléon et ses adversaires  utilisaient les carte de cabinet des Pays-Bas Autrichiens levées à l’initiative du Comte de Ferraris de 1771 à 1778 dont voici une reproduction.  

Selon certains historiens Napoléon aurait mal interprété ladite carte pour bombarder la Ferme de Mont Saint-Jean et les boulets seraient tombés dans la gadoue.

Vous y croyez ?

Quelques explications cartographiques : en haut de la carte (nord) Mont-Saint-Jean, plus bas la Ferme de Mont-Saint-Jean , vers le sud la Haie Sainte et au sud la Ferme du Caillou. La portée des canons était de maximum 1 km.P2230045.JPG

 

L’ATTAQUE DU GOUMONT


Ce fut le prince Jérôme Bonaparte qui fut chargé de l’opération. Aucun ordre écrit subsiste et il s’agirait donc d’un initiative prise par Napoléon après avoir décidé son ordre de bataille. Ce fut une sanglante diversion.

LE GOUMONT

 
 
Au Goumont, comme à d’autres endroits, on fit d’énormes bûchers qui brulèrent plusieurs jours de suite les débris humains qu’on entassait. Les populations des villages autour du champ de bataille s’apitoie sur le sort des blessés français. On ne s’occupera d’eux qu’en dernier lieu.
 
op.cit. CCB 1990